in

FLUX 2015 ITALIE: Feu vert a 5.500 nouvelles entrées et 12.350 conversions de permis de séjour

Flux et reflux… sans luxe! 

Nouveau Décret des flux, cette fois encore, à cause de la crise économique et, par conséquent, de la contraction de la demande de main-d’œuvre. Au total 17.850 quotas dont seulement 5.500 sont effectivement des entrées de l’étranger (hors de l’Italie), tandis que 12.350 concernent des étrangers qui sont déjà en Italie et pourront convertir en permis de séjour de travail, leurs permis actuels délivrès pour d’autres motifs. Voici le détail des quotas:

alt

ENTREES 

1000 travailleurs étrangers ayant terminé des programmes d’éducation et de formation dans leurs pays d’origine, conformément à l’art. 23 du décret législatif 25 Juillet 1998 n. 286;

2400 travailleurs unipersonnels (lavoratori autonomi) appartenant aux catégories suivantes:

● entrepreneurs de sociétés exerçant des activités d’intérêt pour l’économie italienne qui font un investissement important en Italie, soutenant ou améliorant le niveau des revenus;

● opérateurs indépendants exerçant des professions encadrées ou non réglementés mais représentatives au niveau national et inclues dans les listes de l’Administration publique;

● opérateurs chargés de l’administration ou du contrôle d’entreprises, de sociétés non coopératives, expressément prévues par la législation des visas d’entrée;

● artistes de renommée internationale, ou hautement qualifiés, embauchés par des organismes publics ou privés;

● ressortissants étrangers pour la création de «start-ups innovantes“, conformément à la Loi 17 Décembre, 2012 n. 221, remplissant les conditions requises et ayant un rapport professionnel indépendant avec l’entreprise

100  étrangers pour travail salarié non saisonnier et travail unipersonnel d’origine italienne du coté d’au moins un parent jusqu’au 3ème degré en ligne directe d’ascendance, résidant en Argentine, Uruguay, Venezuela et Brésil

2000 citoyens non-UE participant à l’Exposition universelle de Milan en 2015 (déjà approuvés au printemps 2014).

CONVERSIONS 

Pour travail salarié (Lavoro subordinato):

● 4.050 permis de travail saisonnier;

● 6.000 permis pour études, apprentissage et/ou formation professionnelle;

● 1.000 permis de séjour CE à long terme, délivrés à des ressortissants de pays tiers par un autre État UE.

Pour travail unipersonnel (Lavoro autonomo):

● 1.050 permis pour études, apprentissage et/ou formation professionnelle;

● 250 permis de séjour CE à long terme, délivrés à des ressortissants de pays tiers par un autre État UE

DEMANDES 

Cette année aussi, les questions se font en ligne. Elles pourront etre expédiés sur le site du Ministère de l’Intérieur, depuis le lendemain de la publication du Décret des flux sur le Journal officiel et pendant 8 mois. Une circulaire des ministères de l’Intérieur et du Travail décrit en détail la procédure.

Les demandes seront examinées dans l’ordre chronologique de présentation, jusqu’à épuisement des places disponibles, mais étant donné la nature particulière des quotas, cette fois, il n’y aura pas besoin de se ruer. Surtout, en ce qui concerne les quotas pour les conversions des permis de séjour, il est difficile qu’il y ait épuisement immédiat.

N.B.: Qui mache l’ordinateur peut faire tout seul, ou bien demander l’aide des patronats et des associations de catégorie.

FORMULAIRES 

Les formulaires à utiliser varient selon le type de demande présenté:

Formulaires A et B – pour les travailleurs d’origine italienne résidant en Argentine, Uruguay, Venezuela et Brésil;

Formulaires VA – conversions de permis de séjour pour études, apprentisage et/ou formation professionnelle dans le permis de travail subordonné; 

Formulaires VB – conversion de permis de séjour de travail saisonnier à travail salarié;

Formulaires Z – conversion de permis de séjour pour études, apprentissage et/ou formation professionnelle dans l’auto-emploi; 

Formulaires LS – conversion de permis de séjour CE à long terme, délivrés par un autre pays UE, en permis de séjour pour travail salarié; 

Formulaires LS2 – conversion de permis de séjour CE à long terme, délivrés par un autre pays UE, en permis de séjour pour auto-emploi;

Formulaires LS1 – demande d’autorisation de travail domestique pour les étrangers possesseurs d’un permis de séjour CE à long terme;

Formulaires BPS – demande nominative de “nulla osta” (‘autorisation de travail) pour l’embauche de travailleurs insérés dans des projets spéciaux. 

Stranieriinitalia.it

CARTE DE SÉJOUR: Peut-on certifier sur l’honneur la documentation pour la demande?

ALLOCATIONS AUX FAMILLES NOMBREUSES (ITALIE): Aux immigrés aussi: “Un permis de séjour ordinaire suffit”