in

EPOUSES BADANTI: Les pensions des veuves seront coupées.

 

Diminution des chèques de réversibilité de la pension des jeunes veuves de vieux maris. Moins le mariqage a duré et moins on encaissera.

Roma – 29 juin 2011 – Dans la Loi financière de 43 milliards euros du Ministre de l’Economie, ressort une norme pour couper les pensions de réversibilité des jeunes veuves d’un vieux mari.


A partir du 1er janvier 2012, la pension de réversibilité “est réduite si le mariage a été célébré avec une personne agée de plus de 70 ans et la différence d’age dépasse 20 ans. La réduction est de 10% pour chaq1ue année de mariage inférieur à 10 ans“.-


Faisons un exemple: Giorgio (72 ans) a épousé Micaela (43 ans) et est mort après 2 ans. Si avec la loi actuelle, Micaela aurait droit à une pension de réversibilité de 1000 euro par mois, avec la nouvelle modification, elle descendrait à 200 euro, du moment qu’il lui manquaient 8 ans pour célébrer le 10ème anniversaire.


La norme a été étudiée pour contrecarrer les mariages fréquents entre les vieux italiens et les jeunes étrangères qui souvent sont des “badanti”: selon l’Association Mariages Italiens, environ 3000 chaque année.

C’est une réalité qui, au-delà des motivations qui porte le couple à l’autel (vrai amour? Intéret? Reconnaissance du pépère envers celle qui l’assiste?) pèse sur les caisses de la prévoyance sociale, contraine à payer la pension à la jeune veuve pendant des décennies.


Elvio Pasca

 

BELISARIO (IDV): Les CIE sont des galères pour la ségrégation d’innocents

VACANCES: Voyager en été!