in

DR DENIS MUKWEGE: Hôpital de Panzi – Après le livre, le film

L’Homme qui répare les femmes! 

Les Films de la Passerelle ont annoncé, pour fin février, la finalisation du documentaire “Docteur Mukwege, un destin au cœur de l’Afrique” qui revient avec force sur le sujet déjà abordé dans “L’Homme qui répare les femmes”. 

alt

Les Films de la Passerelle ont annoncé, pour fin février, la finalisation du documentaire “Docteur Mukwege, un destin au cœur de l’Afrique” qui revient avec force sur le sujet déjà abordé dans “L’Homme qui répare les femmes“. En marge de la nomination du Docteur Mukwege au prestigieux Prix Sakharov, la société de production belge avait annoncé, le 30 septembre, la fin de la seconde période de tournage du documentaire au Kivu. L’expertise commune du cinéaste Thierry Michel et de la journaliste Colette Braeckman a abouti à la réalisation de ce film dont les avant-premières sont prévues entre mars-avril 2015.

Comme le laisse deviner son titre, “Docteur Mukwege, un destin au cœur de l’Afrique“, le documentaire fait un focus sur le travail exceptionnel du gynécologue initiateur de l’hôpital de Panzi au Sud-Kivu. Rien de bien étonnant que cette réalisation choisisse de faire encore plus de lumière sur les 15 ans que le Dr Denis Mukwege a consacré jusqu’ici, à se battre pour porter secours aux femmes violées en RDC. Devenu militant des droits de l’Homme par la force des évènements, il est, à ce jour, compté au nombre des personnalités de notoriété mondiale, grâce à son estimable dévouement à sa cause au péril de sa propre vie.

Du reste, la nomination de Denis Mukwege au Prix Sakharov, octroyé en honneur aux personnes ou aux organisations qui ont consacré leur existence à la défense des droits de l’Homme et des libertés, vient conforter sa reconnaissance internationale. Mais, bien plus encore, celle «de la cause qu’il défend et de ces femmes victimes de la guerre mais aussi de dénonciation de la violence des hommes», comme le soulignent Les Films de la Passerelle. Et Ils estiment en plus que le fait de «cette nomination à ce prix au fort potentiel politique marque également un engagement ferme du Parlement européen dans le sens du changement en RDC».

L’intérêt des Films de la Passerelle pour l’action du célèbre gynécologue est d’autant plus manifeste qu’elle s’inscrit dans la ligne de son orientation, personnelle portée vers la création documentaire de films engagés, notamment dans des problématiques sociales, humanitaires et politiques. Dès lors, ils se sont satisfaits que la seconde phase de tournage susmentionnée se soit «très bien déroulée», à l’instar de la précédente. Ce, non sans reconnaître avoir «été ébranlés par la violence dont les hommes sont capables». Mais d’avouer ici qu’ils ont trouvé en «la résilience de ces femmes victimes de violences innommables et la détermination, le courage du docteur Mukwege dans sa croisade pour la justice et contre l’impunité» la force de se mobiliser, malgré tout, à la poursuite de leur ouvrage.

CULTURE AFRICAINE: Douze rendez-vous culturels en 2015

COTE D’IVOIRE: Couverture maladie universelle – Le Président Ouattara a lancé l’opération d’enrôlement