in

De Mare Nostrum à Frontex plus: recul de la ligne des patrouilles

Frontex reculera le front? 

Bien qu’en prenant la place, Frontex Plus ne sera pas la  même chose que Mare Nostrum. En effet, la mission européenne ne se déroulera pas lieu dans les eaux internationales comme Mare Nostrum, mais sa flotte attendra que les bateaux arrivent près de l’Italie.

alt

Bien qu’en prenant la place de Mare Nostrum, Frontex Plus ne sera pas la  même chose que Mare Nostrum. En effet, la mission européenne ne se déroulera pas lieu dans les eaux internationales comme Mare Nostrum, mais sa flotte attendra que les bateaux arrivent près de l’Italie. L’opération Frontex Plus sera donc désaxée  vers le patrouillage des frontières, mission de l’Agence européenne Frontex dont elle tire son nom, plutôt que vers l’intention humanitaire entreprise par l’Italie, après le massacre de Lampedusa.

Ce que confirme d’ailleurs Michele Cercone, porte-parole de la Commissaire UE Cecilia Malmström: “Frontex Plus est chargée de la surveillance des frontières, et opérera donc dans les eaux maritimes italiennes (et européennes), contrairement à Mare Nostrum qui s’étend aussi  dans les eaux internationales“.

Il est en somme prévu un recul de la ligne d’action. Aujourd’hui, la Marine italienne va chercher et secourir les bateaux de réfugiés jusque devant les côtes libyennes. La flotte européenne de Frontex opérera au contraire  dans les eaux italiennes ou maltaises et, pratiquement, elle attendra que les bateaux viennent à sa rencontre.

Le HCNUR (Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés) craint que les nouvelles règles d’engagement puissent  faire plus de victimes. “Ne faisons pas de pas en arrière dans les opérations de recherche et de sauvetage, sinon on assistera à la multiplication des cadavres dans la Méditerranée“, met en garde la porte-parole Sami Carlotta.

En attente de plus amples détails sur Frontex Plus, elle avertit: «Il ne devra avoir rien de moins que Mare Nostrum. Plutôt quelque chose de plus. Parce que les gens continuent à partir“.

On en est toutefois encore qu’à des déclarations d’intention. L’accord de Bruxelles n’est qu’une première étape. Maintenant, Alfano et Malmström demanderont officiellement à tous les États membres de mettre hommes, navires et sous dans la nouvelle opération. “Seulement s’il y aura une réponse adéquate, alors Frontex pourra prendre le large

Elvio Pasca

CAN 2015: Le Sénégal bat le Botswana par 2 à 0 (Vidéo)

BURUNDI: Assassinat odieux des 3 religieuses – A qui profite le crime?