in

COUPE CONFEDERATION: Badra Alou Diallo (Entraîneur du Djoliba): «Il n’est pas interdit de penser victoire finale» (Interview)

Badra Alou “Diallo…gue” sur la coupe!

Le Djoliba s’apprête à disputer la première finale continentale de son histoire, celle de la Coupe de la Confédération Orange 2012. Evénement majeur dans le parcours de ce club cinquantenaire. Il a rassemblé toutes ses forces pour être dans les meilleures dispositions avant de croiser à Bamako un autre outsider, l’AC Léopards de Dolisie qui a bousculé la hiérarchie tout au long de son parcours, écartant des équipes au pedigree largement plus imposant. Les deux candidats partent à chances égales mais, comme c’est souvent le cas, c’est le premier face à face qui jouera un rôle déterminant. Pour l’entraîneur du Djoliba, Badra Alou Diallo, il est impératif de faire le forcing devant le public bamakois.   

altEtes-vous prêts pour le match de dimanche?

Badra Alou Diallo: Nous nous sommes bien préparés. Nous savons que les Congolais ont réalisé jusqu’à présent un parcours étonnant. Mais l’heure n’est ni à la peur, ni à l’appréhension. L’équipe est en forme. Je crois en elle comme lors de ses sorties précédentes.  A nous de mettre à profit cette manche aller pour prendre une sérieuse option avant le match retour. Là-bas, nous avons encaissé trois buts sans en marquer aucun. Si ce n’est pas un sérieux avertissement quant à leur efficacité!

Disputer une finale. Ce sera pour le Djoliba une grande première?

Badra Alou Diallo: Bien sûr, mais il faut bien commencer un jour. Nous avons l’ambition  sans se préoccuper de savoir si c’est une première ou non. Ce sera un match, de ce point de vue, comme les rencontres précédentes, nous jouerons crânement notre chance lors de la double confrontation face aux Léopards.

Avez-vous des informations sur l’équipe congolaise?

Badra Alou Diallo: Bien sûr, parce que ce sera notre troisième confrontation depuis le mois de juillet.  Ils sont très bien organisés et prêts en permanence à exploiter les occasions qu’ils se procurent. Vous savez notre poule B au départ était la plus difficile. Parce qu’en son sein on retrouvait deux anciens vainqueurs des compétitions africaines à savoir le Stade Malien, notre alter ego de Bamako et le Wydad Athletic Club de Casablanca. Alors les Léopards, je les connaissais pas je les donnais comme le petit poucet du groupe. Mais lors de notre confrontation au match aller c’est l’équipe qui nous a fait le plus souffrir et j’avais souligné à l’issue de la rencontre devant la presse que c’était la meilleure équipe du groupe. Ils jouent bien et font bien circuler  le ballon. Ce sont des joueurs costauds au sens africain et je pense que c’est une équipe qu’il faut encore très prendre au sérieux. Maintenant le match aller est encore à Bamako et le retour chez eux. C’est la finale c’est un challenge pour les deux clubs et nous allons tout faire comme lors autres rencontres pour nous en sortir à notre avantage.

Alors confiant pour la finale?

Badra Alou Diallo: J’ai confiance pour le trophée. Plus que jamais nous avons une belle carte à jouer. Dorénavant il n’est pas interdit ni prétentieux de parler de victoire finale.

Cafonline.com

LIBYE: Livre du Pr Jean-Emmanuel Pondi – “Vie et mort de Mouammar Al-Kadhafi. Quelles leçons pour l’Afrique”

CAMEROUN: 300 milliards de pertes dues aux fraudes dans l’exploitation minière tous les ans