in

COTE D’IVOIRE: HRW dénonce le racket ” à grande échelle ” à l’ouest

Extorsions et rétorsions!  

L’ouest de la Côte d’Ivoire souffre d’un «racket à grande échelle imposé par les forces de sécurité», a affirmé Hwr .Cette organisation de défense des droits de l’homme accuse les forces de l’ordre ivoiriennes d’extorquer «régulièrement et ouvertement des fonds aux usagers aux différents barrages routiers dans l’ouest».

altDemandant des enquêtes et des poursuites, le chercheur Matt Wellsa a indiqué que le gouvernement du Président Ouattara avait «promis de prendre des mesures contre l’extorsion de fonds aux postes de contrôle». Malgré cela, l’ouest de la Côte d’Ivoire souffre d’un «racket à grande échelle imposé par les forces de sécurité», a affirmé l’Ong Human Rights Watch (HWR), lundi 01 juillet.

Cette organisation de défense des droits de l’homme accuse les forces de l’ordre ivoiriennes d’extorquer «régulièrement et ouvertement des fonds aux usagers aux différents barrages routiers dans l’ouest. Ces barrages routiers mis en place pour lutter contre l’insécurité résultant des incursions transfrontalières et des actes de banditisme, sont devenus une entreprise lucrative et criminelle pour les militaires et les gendarmes».

Après avoir interrogé “82 victimes et témoins d’actes d’extorsion” dans la région, le Hrw soutient qu’il arrive que des éléments des forces de sécurité menacent et détiennent illégalement des personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas les payer.

TCHABE ABRAHAM: Ivoirien champion de bodybuilding d’Afrique de l’Ouest

AFRIQUE: Combien coûte un coup d’etat à l’économie d’un pays?