in ,

CORONAVIRUS: Suite aux protestations, le premier ministre italien, Giuseppe Conte, signe le protocole de sécurité pour les travailleurs

Après 18 heures de négociations fleuve, a été signé par les syndicats et les représentants des entreprises, le protocole d’accord sur les mesures de sécurité à prendre dans les lieux de travail, qui sont restés ouverts après la publication du DPCM (Décret du Président du Conseil des Ministres) du 11/03/2020.

L’accord accepte les demandes des forces syndicales, qui demandaient depuis des jours que le gouvernement intervienne pour sauvegarder la santé des travailleurs employés dans les usines restées ouvertes après le décret du Premier ministre; mais il va aussi aux entreprises et aux activités de production, qui pourront suspendre leurs activités pendant quelques jours, afin de rendre leurs lieux de travail sûrs.

Le protocole vise à fournir des indications opérationnelles qui augmentent l’efficacité des mesures de précaution adoptées ces derniers jours par le gouvernement pour contenir la propagation de Covid-19 dans l’environnement de travail. Ainsi, sans préjudice de toutes les mesures déjà indiquées dans le DPCM du 11/03/2020, les entreprises s’engagent à adopter d’autres mesures visant à protéger la santé des travailleurs et l’environnement de travail sain.

Les règles à respecter
En particulier, le protocole signé par les syndicats et les entreprises prévoit les mesures établies.

CAMPAGNE D’INFORMATION

Les entreprises mettent en œuvre une campagne d’information destinée à tous ceux qui entrent dans les installations de production (tant les travailleurs que les fournisseurs) sur les dispositions des autorités;

ENTRÉE DANS L’ENTREPRISE

Les employeurs devront réglementer les modalités d’entrée dans l’entreprise, en prévoyant l’utilisation d’instruments qui mesurent la température corporelle des employés avant le début du poste de travail;

TRAVAILLEURS AVEC SYMPTÔMES

Si l’un des travailleurs a une température supérieure à 37,5°C, il ne sera pas autorisé à entrer dans l’usine. Les responsables doivent donc suivre les instructions fournies dans le protocole de sécurité, en isolant le travailleur et en avertissant les autorités sanitaires;

HYGIÈNE DES LIEUX DE TRAVAIL

Les entreprises doivent alors garantir le nettoyage quotidien des installations et leur assainissement périodique. Ces opérations toucheront les locaux, les environnements, les postes de travail et les espaces communs et de loisirs. À la fin de la journée de travail, le nettoyage et la désinfection des claviers, des écrans tactiles et des souris avec des détergents appropriés doivent être garantis, tant dans les bureaux que dans les départements de production;

ÉQUIPEMENTS DES TRAVAILLEURS

L’entreprise doit fournir aux employés des outils adéquats pour l’hygiène personnelle, et en particulier pour les mains. En revanche, en ce qui concerne les équipements de protection individuelle (masques et gants), les entreprises doivent se conformer aux instructions de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ou, s’il est impossible de trouver le matériel approprié, on peut également utiliser des masques dont le type correspond aux indications des autorités sanitaires;

ACCÈS AUX ESPACES COMMUNS

L’accès aux espaces communs doit être restreint afin de garantir le respect des normes définies dans le décret du Premier ministre. Il sera possible de fermer tous les départements autres que les départements de production (en utilisant, si nécessaire, un remodelage des niveaux de production) et d’encourager l’utilisation du travail intelligent. Les mouvements au sein des différents services de l’entreprise doivent être limités, les réunions en présence ne sont pas autorisées et toutes les manifestations déjà inscrites au calendrier doivent être annulées et reportées.

CORONAVIRUS: Dalla Cina con furore (e non è il remake del film di Bruce Lee)

FUGA A NIZZA: A Berlusconi “scappa” da ridere