in ,

CORONAVIRUS: Cet été, sur la plage dans des box de plexiglas?

La “phase 2” n’a pas encore commencé, mais grâce aux belles journées, beaucoup de gens se demandent déjà s’ils pourront ou non se rendre à la plage cet été. En attendant, les entreprises sont ingénieuses et équipées pour proposer des solutions utiles pour les établissements de bains mais aussi pour les bars et restaurants.

L’idée d’une société de Modena, ‘Nuova Neon Group 2’, en vue de l’été a suscité l’intérêt des établissements balnéaires mais aussi des restaurants et des bars. Elle a conçu sur une plage de la Riviera romagnole des box transparents avec des parois en plexiglas et des profils en aluminium, de 4,5 m de côté avec un “accès” de 1,5 m de large.

Mais parmi les propositions, il y a aussi celle de laisser au moins 3m entre les parasols, en plus des barrières de plexiglas à interposer entre chaque paire de lits.

Nous pouvons faire n’importe quelle taille et forme, mais il faut que ça redémarre: nous avons déjà reçu plusieurs demandes de propriétaires d’établissements balnéaires et de restaurateurs“, explique le fondateur de la ‘Nuova Neon Group 2’.

Mais si les hôtels s’équipent avec des sanifications et des dispositifs ad hoc, il n’est pas encore certain que les villages de vacances seront autorisés à rouvrir. Il y a ceux qui parlent même d’un masque sur la plage, ceux qui soutiennent que ça ne sert que dans un lieu fermé et ceux qui proposent les réservations obligatoires pour les établissements.

Il est certain que les responsables des lidos vont devoir se réorganiser: séparation des parasols les uns des autres, jusqu’à 10 m, interdiction des aires de jeux aux enfants et bars en service uniquement sur la plage pour éviter la foule.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

CORONAVIRUS: Navires et zones continentales pour la quarantaine des migrants en Italie

CORONAVIRUS: Après “Cura Italia” et “Liquidità”, arrive le 3ème décret économique