in

CENTRAFRIQUE: Michel Djotodia du Séléka se déclare nouveau président

Le président a fui! Vive le Président!

C’est le nouvel homme fort du pays, qui s’est auto-proclamé président : Michel Djotodia est le chef du Séléka, une coalition hétéroclite de différentes factions rebelles qui accusent le régime de ne pas respecter l’accord de Libreville, signé en janvier dernier.

alt“C’est la misère, tout simplement, qui nous a poussé à prendre les armes, c’est tout”: voilà comment Michel Djotodia justifie le coup d’Etat qui l’a porté au pouvoir en Centrafrique. 

Originaire du nord-est du pays, Michel Djotodia a la soixantaine. Par le passé, il a tenté, sans succès, de se faire élire comme député – il s’est présenté deux fois aux législatives dans la préfecture de Vakaga. 

C’est un ancien fonctionnaire, un ancien diplomate. Il a notamment été consul de Centrafrique au Soudan du Sud. Il y a fait la connaissance des rebelles tchadiens, et décidé de suivre leur exemple. Il fonde alors, en 2006, l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR), est brièvement arrêté au Bénin, puis se réfugie au Sud-Darfour d’où il peut construire l’armée qui le mène au pouvoir.

La Séléka signifie “Alliance”, en langue Sango, la langue de la Centrafrique. Elle désigne à l’origine l’alliance de deux groupes dissidents: l’UFDR donc, menée par Michel Djotodia, et la CPJP, la Convention des patriotes pour la justice et la paix. D’autres groupes hétéroclites sont venus se greffer à la rébellion, ce qui lui a permis de grossir les rangs… et d’arriver à prendre sans trop de difficultés le contrôle du pays.

La Séléka demande que l’accord, signé à Libreville, le 11 janvier dernier, entre le camp du président désormais déchu, François Bozizé, et les rebelles, soit respecté.

Cet accord prévoyait la formation d’un gouvernement d’union nationale, dirigé par l’opposition ; des élections libres et ransparentes devaient se tenir dans les trois ans ; et les forces rebelles devaient être intégrées à l’armée régulière, ce qui n’est jamais arrivé.

MONDIAL 2014: Nigéria 1 Kenya 1: Le champion d’Afrique accroché à Calabar!

CROSS COUNTRY: La Kényane Chebet remporte le championnat du monde Dames, en Pologne