in

CEDEAO: Les ministres des postes créent la CPEAO

Poste à la riposte!

La réunion des ministres de la Conférence des Postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CPEAO) s’est tenue, à Grand-Bassam, en Cote d’Ivoire. Des représentants de plusieurs pays dont la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, la Guinée, le Nigéria, la Sierra-Léone, le Togo, la France, la Suisse, la Belgique, ont pris part aux assises.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par plusieurs allocutions. Après le mot de bienvenue de Ackah Martin, maire de Grand-Bassam, première capitale de la Côte d’Ivoire, cité ayant abrité le premier bureau de poste du pays en 1894, Mme Omobola Johnson, ministre de la Communication et des Nouvelles technologies du Nigeria a salué la tenue de la rencontre.
«Cela permettra d’accroître la coopération entre les partenaires postaux, d’échanger les expériences et d’envisager les possibilités d’obtention de financement auprès des bailleurs de fonds. Le Nigeria qui assure la présidence sortante vous permettra d’avoir tout le soutien dont vous avez besoin», a-t-elle dit, tout en souhaitant que les gouvernements et les parlements des pays membres accompagnent la CPEAO, initiée en 2001, à Abuja au Nigeria.

Laurent Bangougoun, au nom de l’Union Postale Universelle (UPU), a vu en cette réunion, la prise de conscience des enjeux et les moyens à mettre en oeuvre pour le développement de la poste dans l’espace CEDEAO. Il a souhaité que les actions de toutes les parties dans cette nouvelle organisation soient guidées par le réalisme, la prudence et le souci permanent de recherche du consensus, pour relever ensemble tous les défis.

Le secrétaire exécutif de la CPEAO est M Aka- Brou Louis Blaise, technicien ivoirien de la poste, été élu à l’unanimité et par acclamations. Il est anciennement conseiller du Directeur général de la Poste de Côte d’Ivoire, chargé du plan de redressement. Pour un mandat de 2 ans, cet expert ivoirien de l’UPU devra «entreprendre toutes les démarches pour asseoir la nouvelle organisation intergouvernementale et la rendre opérationnelle. Les postes d’Afrique vont parler d’une même voix pour se faire entendre dans le concert des nations».

Les travaux de la conférence se sont achevés par une audience accordée par le Premier ministre Ahoussou Kouadio Jeannot aux participants, à 17h à la Primature. Le Premier ministre qui s’est dit content des résolutions de cette réunion de la Cpeao. Surtout pour la Côte d’Ivoire.

TOGO: Dissolution du RPT – La seconde mort d’Eyadéma

AMADOU HAMPATÉ BÂ: Les “Mémoires” rééditées