in

Ce que les Évêques italiens disent à propos du “burkini”

Pour Mgr Nunzio Galantino de la Conférence Épiscopale Italienne (CEI): «Toute personne a le droit de montrer sa foi, même dans l’accoutrement. Il est difficile d’imaginer qu’une femme qui entre dans l’eau soit en train d’accomplir un attentat».

 

«Nous devons apprendre à vivre ensemble, et cela signifie aussi connaitre les symboles des autres cultures et de les accepter là où elles ne portent pas atteinte à la sécurité. La peur de l’habillement des musulmans me semble une manipulation. Si je peux: je profiterais de cette occasion pour hisser un peu le ton de la confrontation qui, dans certaines circonstances, m’est apparue un tantinet mortifiante dans les tons et les paroles».

C’est ainsi que Nunzio Galantino, secrétaire de la Conférence Episcopale Italienne (CEI), entre dans le débat sur le burkini.

«Il faut aussi le bon sens: il est difficile d’imaginer qu’une femme qui entre dans l’eau soit en train d’accomplir un attentat. Il est évident que nous devons de la meme manière demander autant de bon sens aux communautés musulmanes qui sont parmi nous quand elles revendiquent la liberté de suivre leurs propres traditions: cette liberté ne doit pas limiter notre sécurité», a-t-il déclaré au quotidien italien “Corriere della Sera”.

Pour Galantino, «le France a ses raisons et je les respecte, mais dans le cas spécifique, c’est certain que je vois que ce soit facile d’exporter cela en Italie». Quant au voile, «je pense à nos religieuses, je pense à nos mères paysannes qui le portaient jusqu’hier, et certaines le portent même aujourd’hui. La même chose, cela s’entend, doit valoir pour un catholique qui veut porter la croix ou pour un Juif qui veut porter la kippa»

Et le représentant des évêques italiens de conclure:  «Toute personne a le droit de montrer sa foi, même dans l’accoutrement, si elle le juge opportun. Il faut veiller à ce que les symboles religieux ne soient pas manipulés, mais qu’en soit garantie la pleine liberté», liée à la liberté de conscience, à la liberté d’opinion et à la liberté de religion»

Tarifs des visas aux traductions dans les ambassades italiennes

ALIMENTATION: Savez-vous la différence entre la farine “0” et “00”