in

CAN: L’édition 2013 se jouera en Afrique du Sud

Une opportunité de rentabilisation des stades du Mondial.

L’attribution à l’Afrique du Sud de l’organisation de la CAN 2013 retirée à la Libye permettra à de pays de rentabiliser les 10 stades neufs construits pour les besoins du Mondial 2010 et qui tardent à être utiles, depuis cet événement.

 

Selon le président de la Fédération sud-africaine de football (SAFA), Kirsten Nematandani, qui s’est confié à la BBC, c’est “une grande opportunité que cette CAN nous offre pour faire revivre ces ouvrages“.

Ces stades sont perçus comme des éléphants blancs par des Sud-Africains exaspérés par les coûts exorbitants de leurs constructions et des coûts d’exploitation. Danny Jordaan, qui était le directeur exécutif du Comité d’organisation, avait tiré la sonnette d’alarme à ce sujet.

Depuis la coupe du monde 2010, la plupart de ces stades, particulièrement ceux de Durban, du Cap et de Nelspruit qui nécessitent de charges financières lourdes pour leur entretien, n’abritent pratiquement plus aucune manifestation.

Le magnifique stade du cap, qui a coûté 600 millions de dollars (environ 300 milliards de francs CFA), a été utilisé pour quelques matchs sans importance depuis qu’il a abrité une demi-finale de coupe du monde en juillet 2010.

Ceux de Polokwane et de Port Elisabeth se battent pour trouver une utilisation efficiente à leurs enceintes sportives sorties de terre pour le Mondial 2010.

Malgré ces difficultés de rentabilisation, le président de la SAFA a refusé de faire croire que ces 10 stades seront retenus pour l’organisation des matchs de la CAN 2013.

Nous n’allons pas spéculer là-dessus“, a-t-il tenu à rappeler, soulignant que la SAFA va établir un plan de travail et entendre tout le monde pour arriver à une meilleure solution pour l’intérêt du tournoi et le coût de l’organisation.

Habituellement les matchs de la coupe d’Afrique se déroulent sur quatre stades différents alors que l’Afrique du Sud aurait à choisir entre les 10 stades flambant neufs. Il s’agit des deux stades de Johannesburg, de ceux de Bloemfontein, du Cap, de Durban, de Nelspruit, de Polokwane, de Port Elisabeth, de Pretoria et de Rustenburg.

Si l’organisation de la CAN 2013 en Afrique du Sud permet de viabiliser les stades, le président de la SAFA estime que son pays a enlevé une épine du pied à la CAF qui a remarqué que la Libye, dans la situation actuelle, a besoin de se reconstruire avant d’abriter une Coupe d’Afrique.

Pour le président de la SAFA, il n’y a pas de doute que son pays va organiser “un autre grand tournoi avec ses ressources et ses volontaires qui ont facilité celle de la Coupe du monde 2010“.

La première et seule victoire sud-africaine en coupe d’Afrique date de 1996 quand elle a été le pays hôte de cette compétition.

CAMEROUN: X-net, le premier téléphone “made in Cameroun”!

SEXUALITE: CDS500 – Le préservatif “viagra”!