in

CAN 2012: Réaction zambienne après la victoire sur le Soudan

Hervé Renard (sélectionneur de la Zambie).

“C’est le match auquel on s’attendait, un match difficile. Nous connaissions cette équipe, ils ne mettent pas beaucoup de rythme mais ils sont techniques. Nous avons dormi un peu en début de seconde période, puis sur un éclair de Rainford Kalaba – comme souvent il nous a donné la lumière – nous avons obtenu un penalty et ils se sont retrouvés à dix, ce qui nous a rendu la tâche facile.

En 2010, on a fait un excellent match contre le Nigeria mais on a perdu aux tirs au but. Nous avons appris. Aujourd’hui, tout est loin d’être parfait mais il faut être efficace et, dans le foot, c’est le plus important.

C’était l’objectif, un objectif haut puisque la Zambie n’a pas atteint ce niveau depuis 16 ans. La Zambie n’a raté que la CAN-2004, sinon elle était toujours là. La star, c’est l’équipe. C’est un grand avantage, parce que personne n’est au-dessus du collectif, et on n’a peur de personne. On a du talent aussi, avec Katongo, Kalaba, Mayuka. Ils sont sous-estimés, parce qu’ils pourraient jouer dans beaucoup de clubs d’Europe.

(Sur le prochain adversaire) Pour moi, le Ghana est le grandissime favori de la compétition, je le connais bien puisque j’étais sélectionneur-adjoint en 2008. C’est la meilleure équipe africaine depuis quelques années. La Tunisie est très solide depuis le début, avec une base locale et a gagné le Chan avec cette ossature. Il faudra aborder ce match comme contre le Sénégal, avec respect mais aussi l’envie de retourner au Gabon, ce serait un beau clin d’oeil.”

CAN 2012: Réaction soudanaise après la défaite contre la Zambie

CAN 2012: Seize ans après la Zambie en demi-finale