in

CAN 2012: Les magnifiques 16! (Résultats définitifs des poules)

Gabon, Guinée Equatoriale (co-organisateurs), Angola, Botswana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Libye, Mali, Maroc, Niger, Sénégal, Soudan, Tunisie, Zambie.
Les éliminatoires de cette CAN Orange 2012 ont démontré qu’il n’y avait aucun bastion imprenable. Invité inattendu de la prochaine CAN Orange 2012, le Niger vient d’ouvrir une page nouvelle de son histoire. Pour la première fois il participera à la plus prestigieuse des épreuves du calendrier continental. Il ne sera d’ailleurs pas le seul avec le Botswana et la Guinée Equatoriale, cette dernière n’ayant toutefois pas eu à passer par la redoutable épreuve des éliminatoires en sa qualité de co-organisatice. Seul le travail paie et finalement ni le Niger, ni le Botswana n’ont usurpé leur place à la table des Grands.


Eléphantastiques!

Six sur six! Les Ivoiriens ont bouclé par une 6ème victoire leur parcours des éliminatoires de la CAN Orange 2012., grace à un court succès par 2 buts à 1, face au Burundi. Il leur a fallu attendre la 70e minute pour ouvrir le score par Kolo Touré sur une passe en retrait de Gervinho. Mais 7 minutes plus tard, Abdellah Nahimana, seul face à Copa Barry, se faisait un devoir de ne pas laisser une si belle occasion d’égaliser. Et alors qu’on s’acheminait vers un nul, Yaya Touré inscrivait le but de la victoire, dans les tout derniers instants de la rencontre.
Dans l’autre rencontre du groupe H, le Rwanda est allé surprendre le Bénin, à Porto Novo, sur un but inscrit dès la 6e minute par l’attaquant de Police FC, Meddie Kagere.

 

Le Sénégal se régale le gala!

Les Lions du Sénégal ont bouclé la phase éliminatoire en allant battre l’Ile Maurice par 2 buts à 0, deux buts signés Dame Ndoye et Papiss Cissé. Avec un bilan de 5 victoires et un nul, ils ont tracé le meilleur parcours des éliminatoires derrière la Côte d’Ivoire. Ivoiriens et Sénégalais porteront sur le dos l’étiquette de favoris. Etiquette qui selon l’entraîneur sénégalais Amara Traoré n’est que “purement théorique“.

 

Et le Mena mena sa poule!

Ces dernières années, le Niger avait montré le bout du nez avec l’accession de l’ASFAN à la phase de poules de la Coupe de la Confédération 2010. Peu de temps après l’équipe nationale des locaux avait gagné sa place au 2e CHAN, en s’offrant la peau des Nigérians consacrant sa première qualification dans la phase finale d’une compétition panafricaine. Ils n’échouèrent en quart-de-finale qu’après l’épreuve des tirs au but face au pays organisateur, le Soudan.
Le Mena ne paraissait pas de taille à rivaliser, condamné par les pronostiqueurs au mieux à une 3ème place derrière les “inaccessibles Pharaons égyptiens (seigneurs de l’Afrique, lauréats des trois dernières éditions de la CAN) et les “Bafana Bafana” sud-africains. Grace au règlement* (article 14.1), bien qu’à égalité de points avec l’Afrique du Sud et la Sierra Leone et avec la moins bonne différence de buts, ils ont terminé en tête du trio.
Cette réussite aura d’abord été celle d’un entraîneur national Harouna Doula et celle de joueurs pour la plupart méconnus, les Alhassane Issoufou, Modibo Sidibé, et Daouda Kamilou, ou encore l’attaquant Moussa Maazou.

(* Article 14, alinea 1)
En cas d’égalité de points entre deux équipes ou plus, au terme des matches de groupe, les équipes seront départagées selon les critères suivants :
14.1 le plus grand nombre de points obtenus lors des rencontres entres les équipes concernées.
Ainsi en faisant le décompte des points obtenus lors des matches entre l’Afrique du Sud, le Niger et la Sierra Leone, le Niger en totalise 6 contre 5 à ses deux adversaires
).

Les Cranes cognent leurs cranes!

L’interminable attente de l’Ouganda va se poursuivre. Tous les joueurs et tout un pays espéraient que les Cranes mettraient contre le Kenya un terme à 34 années d’absence à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. Il n’en est rien car l’équipe dirigée par Bobby Williamson a échoué en ne réalisant qu’un nul à domicile devant les Harambee Stars du Kenya.
L’Ouganda, en perdant 2 points capitaux devant son public, a abandonné la première place aux Palancas Negras qui, ironie de l’histoire, avaient subi une lourde défaite (0-3), lors de la première journée des éliminatoires à Kampala face aux Ougandais.

 

Les Aigles ont encore les ailes!

Les Aigles de Carthage reviennent de loin. Le miracle a eu lieu entre Radès et N’djamena avec un dénouement à la Hitchcock. La Tunisie peut remercier le Sao tchadien lequel, quand bien même éliminé et n’ayant plus rien à attendre de cette dernière formalité à remplir, a accroché le Malawi, envoyant les copains d’Aymen Mathlouthi au paradis de la phase finale de la CAN 2012.
La Tunisie termine ainsi à la 2e place (14 points), derrière le Botswana (17), mais juste devant le Malawi (12). Le Botswana et la Tunisie sont qualifiés au titre du groupe “K”. Le Togo (6 points) et le Tchad (3) sont éliminés au même titre que le Malawi.

“Molo molo”, Chipolopolo qualifiés!

Les Chipolopolo Boys ont assuré l’essentiel en se contentant, “molo molo”, d’un nul sans but, à Chingola, avec la Libye. Le classement qui était celui de la précédente journée n’a pas changé, la Zambie conservant la première place, avec 13 points. La Zambie participera en janvier prochain à sa 15e phase finale et à la 4ème consécutivement depuis 2006. Elle a été finaliste à deux reprises, en 1974 en Egypte, et en 1994 en Tunisie.
La surprenante Libye  est elle aussi qualifée malgré la situation turbulente que traverse le pays.
Dans le deuxième match du groupe C, le Mozambique s’est facilement imposée devant les Comores par 3 buts à 0.

 

Camer et Congo, CAN amère à la Kin-ine!

Les derniers feux de la CAN 2012 se sont éteints au stade des Martyrs à Kinshasa pour les Lions Indomptables du Cameroun et les Léopards de la RD Congo. et .  Ces derniers sont allés s’imposer à l’extérieur par 3 buts à 2 pour rien. Avant le coup d’envoi, les deux équipes savaient, en effet, qu’elles n’avaient plus rien à espérer.
Une victoire qui ne changeait rien puisque le match ne présentait plus aucun enjeu pour les deux équipes sinon la préparation à de futures batailles, éliminatoires de la CAN Orange 2013 et éliminatoires de la Coupe du monde 2014, objets dorénavant des convoitises des deux équipes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SITUATION FINALE DES POULES

 

NATIONALITE ITALIENNE: Campagne “L’Italia sono anch’io”

EGYPTE: Tension confessionnelle – 24 morts et 200 blessés lors d’émeutes au Caire