in

BURKINA FASO: Marche de l’opposition du 29 juin – L’UPC sonne la mobilisation de ses militants

L’opposition se… positionne?

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a rencontré ses militants de l’arrondissement 12 de Ouagadougou. Objectif: Sonner la mobilisation de ses partisans pour la marche-meeting de l’opposition, du 29 juin prochain. Cette rencontre qui a eu lieu le 23 juin 2013 a également été une occasion pour la députée Aminata Wandaogo de donner les consignes de cette marche.

altL’opposition burkinabè prévoit battre le pavé le 29 juin prochain pour protester contre la mise en place d’un sénat jugé, selon elle, «inutile et budgétivore».

Afin de sonner la mobilisation de ses militants et leur donner les consignes nécessaires, l’UPC a rencontré ses militants de l’arrondissement 12 de Ouagadougou, le 23 juin 2013.

Pour la députée Aminata Wandaogo, coordonnatrice du Comité d’organisation de ladite marche-meeting au niveau de l’arrondissement 12, cette marche-meeting est une belle occasion pour tous les Burkinabè épris de justice et de démocratie de sortir pour dire non à la mise en place du sénat et de dénoncer la vie chère et ses effets collatéraux pour des populations déjà pauvres.

Aminata Wandaogo a souligné qu’il est temps que les Burkinabè puissent dire non à la vie chère! Non au chômage des jeunes! Non à l’augmentation du prix du gaz! Non à la misère des étudiants! Non à la corruption! Non à l’insécurité! Non aux mauvaises conditions des travailleurs! Non au sénat!

Non à la modification de l’article 37! Non au pouvoir à vie! Aux militants des partis politiques de l’opposition affiliés au chef de file présents, Aminata Wandaogo donnera sa lecture de la mise en place du sénat en soulignant qu’il a pour finalité de «caser» les anciens du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP).

Elle a dénoncé la dernière sortie du gouvernement dans les 13 régions pour expliquer le bien fondé du sénat aux populations. Pour elle, ce sont des manœuvres dilatoires du gouvernement pour endormir la conscience du peuple. La députée Aminata Wandaogo a confié à l’assistance, certaines rumeurs faisant cas «d’un travail de sabotage entamé par le CDP».

Elle a même révélé qu’ils envisagent «de provoquer une grosse pluie le jour de la marche afin d’empêcher la marche». Sur ce, Aminata Wandaogo dira que «quoi qu’ils fassent, quoi qu’il arrive, nous allons sortir marcher le 29 juin prochain».

Abordant le volet sécuritaire de la marche-meeting, la députée Wandaogo annonce qu’il sera l’œuvre de tous les partis politiques engagés dans cette bataille contre le sénat.

Et de préciser qu’au CFOP, toutes les dispositions sécuritaires seront prises. Elle a mentionné que la sensibilisation continue pour une marche réussie. «Nous sommes en train de travailler à sensibiliser davantage les marcheurs afin que nous marchions dans le calme et que tout se passe bien», a-t-elle confié.

Sur le volet transport des marcheurs, la députée a annoncé que le CFOP a mis 12 cars à la disposition des 12 arrondissements de la capitale. De ces 12 cars, un sera mis à la disposition des marcheurs de l’arrondissement 12, dès 6 heures du matin, devant le terrain de l’Asfa-Yennenga pour la Place de la nation.

SENEGAL: Consultation citoyenne sur la réforme des institutions

L’ENFANT YODE: Chanteur ivoirien – “Le zouglou n’est pas le camarade de quelqu’un” (Entretien)