in

BURKINA FASO: Kadiogo – Enseignement et formation sur la langue arabe

Islamic c’est chic!

Le mouvement sunnite du Burkina Faso, en collaboration avec l’université de Médine, a organisé une séance de formation au profit de 270 étudiants burkinabé pour mieux connaître la culture islamique et savoir mieux s’exprimer en langue arabe.


Placé sous le thème «Apprentissage de la langue et de la culture islamique», le séminaire, a débuté le 20 juin et terminera le 9 juillet 2012, au centre universitaire polyvalent de Ouagadougou. Ce geste de l’Université de Médine n’est pas le premier du genre. Le coordonnateur du séminaire, Dr Mohammed Kindo, a «remercié l’Université de Médine pour sa participation à la formation des étudiants burkinabè d’expression arabe».
Le président du mouvement sunnite Adama Nikiéma a, lui, «félicité les Médinois pour avoir accepté partager leur savoir avec leurs frères du pays des Hommes intègres».

Les relations liant le Royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso sont bonnes et le directeur de la présente session de formation Dr Ahmad Mouhammad Al-Djouhani, docteur en jurisprudence l’a confirmé. «La tenue de cette formation est le signe manifeste de l’entente qui existe entre le Burkina Faso et l’Arabie Saoudite», a-t-il dit.

Le séminaire de formation mettra l’accent sur l’importance et le rôle de la mosquée au sein de la société et s’attèlera au mieux à expliquer le message de paix et d’amour de l’Islam.
A cet effet, l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite, son Excellence Dahier M. Al Ezine s’est dit «satisfait du regroupement de toutes les tendances islamiques pour la réussite du séminaire» et a aussi remercié le gouvernement du Burkina, la délégation venue de l’Arabie Saoudite et le président du mouvement sunnite pour les efforts consentis pour la tenue du séminaire.

Le directeur de la présente formation a signalé la composition d’un test à l’issue des 3 semaines que durera la formation et a fait savoir que les étudiants les plus méritants se verront octroyer des bourses médinoises. Il a alors exhorté les participants à tirer le maximum de connaissances auprès des éminents enseignants qui les formeront.

Le représentant du ministre des Enseignements secondaire et supérieur a indiqué que «cette formation vient à point nommé car conciliant la formation à l’emploi». La visite de l’ange «Al-Maote» à la famille royale d’Arabie Saoudite n’a pas laissé le Burkina Faso indifférent.

Le docteur Mohammed Kindo a présenté ses condoléances à la famille attristée à l’occasion du décès du prince héritier Naef ben Abd-Aziz. SEM Al Ezine a fait « mention spéciale au docteur Doucouré, actuellement à La Mecque, qui a présenté les condoléances du Burkina Faso au Royaume d’Arabie Saoudite ».

SENEGAL: Audition de Karim Wade – la douce revanche de Macky Sall?

LÉGISLATIVES SÉNÉGALAISES: “Benno Bokk Yaakaar” remporte 119 sièges