in

BURKINA FASO: Energie solaire – Des “grand-mères” pour éclairer 600 ménages

Grand-Maman Soleil!

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Jean Couldiaty, a lancé officiellement les projets d’éclairage de 600 ménages par le solaire, à Boala, dans le Namentenga, 130 km de Ouagadougou.


Dans le cadre de la promotion de l’utilisation des énergies alternatives au bois de feu, la Direction générale du programme Fonds pour l’environnement mondial, appui aux ONG (FEM/ONG) et Barefoot Collège en Inde ont signé une convention qui permettait à un certain nombre de pays dont le Burkina de bénéficier d’une formation à l’énergie solaire en Inde.

Au Burkina, 6 femmes rurales et analphabètes d’un âge compris entre 40 et 50 ans, affectueusement appelées «grand-mères», ont été désignées par leur communauté de base pour prendre part à ladite formation pendant six mois, de septembre 2010 à mars 2011.

«Elles ont bénéficié d’une formation aux techniques de montage, d’installation et de maintenance de panneaux solaires. De retour dans leur communauté respective, elles vont installer et gérer de petites unités d’énergie solaire dans leur village et dans les communautés connectées», a indiqué le ministre en charge de l’Environnement, Jean Couldiaty.

Pour soutenir cette initiative, le ministre Couldiaty a procédé au lancement des «projets d’éclairage de 600 ménages par le solaire», le jeudi 1er mars 2012 à Boala dans le Namentenga.

Il a affirmé qu’au total, 6 projets d’un coût global de 375 millions CFA cofinancés par le programme FEM/ONG, Barefoot Collège, les gouvernements du Burkina et de l’Inde vont permettre à 6 villages de bénéficier de l’expertise des «grands-mères».

A terme, chaque ménage désireux, bénéficiera d’une lampe fixe, d’une lanterne solaire lumineuse, d’une prise etc.

«Cette initiative, très novatrice dans son approche, son public-cible, ses activités et son impact, est d’une grande importance et d’un intérêt particulier pour le PNUD et les Nations unies. En effet, cette activité d’éclairage de 600 ménages ruraux par l’énergie solaire se situe parfaitement dans le cadre de la résolution 65/151 de l’Assemblée générale des Nations unies déclarant l’année 2012 , année internationale de l’énergie durable pour tous, et du lancement du secrétaire général des Nations unies de l’accès à l’énergie durable pour tous», a fait savoir le représentant-résident du PNUD au Burkina, Pascal Karorero.

Le ministre en charge de l’Environnement, Jean Couldiaty a souhaité un renforcement de la mise en commun des efforts (Etat et partenaires techniques et financiers) dans la promotion de l’utilisation des énergies alternatives par la création d’une école de formation à l’ énergie solaire pour les «grand-mères» du Burkina et de l’Afrique.

Doléances apparemment bien reçues par le représentant-résident du PNUD au Burkina, Pascal Karorero, qui a réaffirmé la détermination de son institution aux côtés du gouvernement, du programme FEM/ONG et des communautés bénéficiaires pour un heureux aboutissement des différents projets.

Par ailleurs, la cérémonie a été marquée par une minute de silence en mémoire d’une des «grand-mères» en la personne de Awa Youl, de la province du Poni dans le Sud-Ouest, décédée le 22 décembre 2011.

 

 

CAMEROUN: Honneur au “Père” des Lions Indomptables

LIBYE: La Cyrénaïque déclare son autonomie!