in

BURKINA FASO: Cinquantenaire des Eglises et missions évangéliques

Jubilé d’or ponctué d’allocutions, prestations musicales et spectacle chorégraphique.

C’est sous ce thème «La fidélité de Dieu» que s’est tenue, au Stade du 4-Août de Ouagadougou, la célébration officielle des 50 ans d’existence de la Fédération des églises et missions évangéliques du Burkina Faso (FEME). Placée sous le haut patronage du président du Faso, représenté par le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao-, la cérémonie a connu la participation d’une foule en liesse.

 

C’est dans un stade du 4-Août plein de fidèles chrétiens parés aux couleurs du cinquantenaire de la FEME que s’est déroulé, deux heures durant, la cérémonie solennelle de la célébration de ce jubilé d’or. Débutée par une prière introductive conduite par le pasteur Michel Ouédraogo, président des Églises des Assemblées de Dieu, cette commémoration a été ponctuée d’allocutions, de prestations musicales et d’un spectacle chorégraphique.

Au cours de son allocution, le président de la FEME, le pasteur Samuel Yaméogo, a dit merci à Dieu pour les 50 années d’existence de cette fédération créée en août 1961, dans le but de mobiliser les Eglises, missions et mouvements évangéliques pour l’évangélisation, l’édification des membres et le développement culturel et économique du Burkina Faso.

Il a ensuite rendu «un vibrant hommage à ceux qui ont posé les premières pierres de l’Eglise évangélique au Burkina Faso et ceux qui en ont été les acteurs indirects», à savoir les chefs coutumiers de l’époque. Enfin le pasteur Yaméogo a exprimé aux représentants de l’Eglise catholique et de la communauté musulmane, son “amour” et son “respect” car, a-t-il dit, «c’est avec vous, la main dans la main, que nous formons cette belle Nation du Burkina Faso et avec qui nous cheminons en toute intelligence

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation, et de la Sécurité, également en charge des cultes, Jérôme Bougouma, a invité la FEME à considérer ce jubilé comme un moment d’introspection afin de pouvoir relever les nombreux défis majeurs que sont la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme.

«Le gouvernement salue les actions et les réalisations déjà effectuées sur le terrain par la FEME. Il va également vous accompagner dans l’accomplissement de vos projets qui participent à l’épanouissement des populations» a ajouté le ministre Bougouma.

Les temps forts de cette célébration ont été le chant de l’hymne du cinquantenaire, exécuté avec brio par un collectif de 2000 choristes venant des 13 dénominations qui composent la fédération, le défilé de 23 groupes et associations des différentes missions évangéliques et la remise d’une Bible au chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao, représentant le chef de l’ Etat, Blaise Compaoré.

«Le président du Faso m’a demandé d’une part, de traduire ses encouragements à la FEME pour sa noble contribution au développement du pays et d’autre part l’exhorter à toujours prier pour le Burkina Faso», a laissé entendre le Premier ministre.

 

 

AFRICULTURE: Art et vie africaines au Musée Pigorini de Rome

CAN 2012: Le Soudan bat le Burkina Faso et se qualifie