in

BURKINA FASO: Religions révélées – Convergence et divergence dans le message des prophètes

Au nom de Dieu!

Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) a organisé une conférence publique sur le thème, «Le message divin à travers Abraham, Moïse, Jésus et Mohammad: convergence ou divergence?». 

altAnimée par le Dr Cheick Abdoul Madjid, théologien en religions comparées et prédicateur, cette conférence s’est tenue au Palais des sports de Ouaga 2000 qui a refusé du monde.

«Avec Moïse, Jésus, Mohammad, nous avons affaire à une famille prophétique. Et Moise, Jésus, Mohammad sont des cousins», a-t-il introduit sa conférence, qu’il a livrée sous quatre angles: «la justice que les gens doivent rendre à Abraham, le père du monothéisme et à son épouse Aghar lorsqu’il est accusé de pratiquer le concubinage ou l’adultère avec Aghar et cette dernière accusée d’être esclave».

Le conférencier a tenu à expliquer qu’un prophète de Dieu est dépouillé d’un tel péché afin d’être crédible aux yeux de son peuple. Quant à Aghar, il a indiqué que selon les savants juifs, elle était une fille du Pharaon d’Égypte, donc une princesse. Abraham a eu avec Aghar sa seconde épouse, son premier fils Ismaël.

«C’est Dieu qui lui a donné ce nom Ismaël qui signifie Dieu a exaucé ma prière», a-t-il expliqué avant d’ajouter qu’Abraham a eu après un enfant avec sa première femme Sarah appelé Isaac qui signifie rire en hébreu. «Isaac alors n’a jamais été le fils unique. Il a été promis à Sarah. C’est Ismaël, de par la signification de son nom qui a été promis à Abraham parce que son nom incarne un des attributs de Dieu».

Le conférencier a donné un bref aperçu du but de l’envoi des messagers de Dieu. Il a relevé que toute personne douée de raison se pose souvent ces cinq questions: “Qui suis-je?” “D’où suis-je venu?” “Pourquoi suis-je là?” “Où irai-je?” “Et qu’est-ce qui m’attend?

Pour lui, ces questions de l’Homme trouvent leur réponse à travers deux passages coraniques. Un passage où Dieu: «Je n’ai créé les djinns et les êtres humains que pour qu’ils m’adorent » et un autre où il est dit: «Nous venons de Dieu et c’est vers Lui que nous retournerons».

Abdoul Madjid Kasogbia a indiqué que le but de la création de l’Homme par Dieu est de Lui vouer un culte sincère, raison pour laquelle Dieu a suscité dans chaque communauté ou peuple un prophète ou un Messager. «La science archéologique nous le confirme au XXe siècle», a-t-il dit avant d’ajouter que l’Islam note environ 124 000 prophètes envoyés par Dieu.

Parlant de la convergence ou de la divergence entre les religions, le conférencier a relevé qu’il y a convergence et divergence dans le message envoyé par les prophètes. Le point de convergence est que tous les prophètes ont été envoyés par un Dieu et tous ont prôné l’unicité de Dieu.

Quant aux points de divergences, il a indiqué entre autres que bien que Abraham fût le père de la foi, il n’a été envoyé qu’à son peuple; de même que Moïse. Il en est de même pour Jésus qui a été envoyé au peuple d’Israël. «Aucun verset de la Bible ne dit qu’un prophète a été envoyé à toute l’humanité. Seule la Loi envoyée par Mohammad a été adressée à toute l’humanité», a-t-il relevé avant de citer ce passage coranique: «Nous t’avons envoyé à l’humanité tout entière comme porteur de bonne nouvelle et comme avertisseur, mais la plupart des gens ne savent pas», Verset 28, chapitre 34.

Quant au messager sauveur de l’humanité, «l’ultime messager par lequel l’humanité sera sauvée et qui sortira d’Abraham n’est rien d’autre que Mohammad (v 28 ch. 34)», a laissé entendre le conférencier avant de conclure que l’Islam est le sauveur de l’humanité par Mohammad (Saw). Au-delà des émotions de satisfaction enregistrées par l’ensemble des associations islamiques, le président du bureau exécutif national du CERFI, Moussa Nombo, a tenu à inviter les musulmans à rester toujours unis dans l’intérêt supérieur de l’Islam afin de pouvoir relever les nombreux défis qui les attendent.

EGYPTE: La bourse du Caire a enregistré la 2ème meilleure performance mondiale en 2012

AFRIQUE DU SUD: Oscar Pistorius – Sacré coureur et dragueur…