in

BURKINA FASO: Affaire Justin Zongo – Prison ferme pour les trois policiers

Le meurtre de l’élève fut le détonateur de la grave crise sociale et militaire.  
Annoncé comme le procès de tous les dangers au regard de l’émoi que sa mort a provoqué, le procès de Justin Zongo s’est clôturé avec le verdict de la chambre criminelle de la cour d’appel de Ouagadougou.


Le décès de cet élève, le 20 février 2011, fut le détonateur de la grave crise sociale et militaire qui a ébranlé le Burkina entre février et juin 2011.
Trois policiers ont été écroués:
■ 10 ans aux assistants de police Bèma Fayama et Bélibi Nébié (célibataires), pour coups mortels;
■ 8 ans à l’officier de police Roger Narcisse Kaboré (né en 1955 et père de 4 enfants) pour complicité de coups mortels.
“Les accusés ont été condamnés conformément à la loi mais je reste amer parce que ce sont des collaborateurs”, a dit le Procureur général près la cour d’appel de Ouagadougou.
Le père de Justin Zongo s’est quant à lui, par la voix de son jeune frère, estimé satisfait du verdict
L’avocat des policiers a annoncé qu’il se pourvoira en cassation.

A. Sawadogo

 

DEBARQUEMENTS CLANDESTINS: Rapatriement volontaire assisté

SENEGAL: 572.500 utilisateurs de Facebook .