in

BENIN: Cérémonie de réception dans l’ordre national du frère Godfree Nzanmujo du centre Songhaï de Porto-Novo

Béni au Bénin!

Le Chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi a présidé la cérémonie de réception dans l’ordre national du Bénin du frère Godfree N’Zanmujo, promoteur du centre Songhaï de Porto-Novo.

altA travers cette cérémonie empreinte de solennité, le président de la république entend témoigner à cet homme, la reconnaissance de l’Etat béninois pour cette initiative unique qui fait la fierté du Bénin au-delà des frontières.

La cérémonie de réception dans l’ordre national du Bénin a été marquée par plusieurs allocutions, dont la toute première est celle du ministre du développement, de l’analyse économique et de la prospective. Dans son mot de bienvenue, Marcel de Souza, après avoir salué les mérites du frère N’Zanmujo, a fait le point de la coopération entre l’Etat béninois et le centre Songhaï de Porto-Novo.

Démarré depuis novembre 2011, ce partenariat a permis de former 200 jeunes dont cent trente interviennent actuellement comme incubateurs dans les deux centres Songhaï nationaux (Kétou et Zangnanado).

Une quarantaine parmi le reste s’est installée à son propre compte et mène des activités agricoles sous le modèle Songhaï qui dont le crédo tient son essence de la pensée de Lavoisier «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme».

De son côté, la représentante résidente du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), Odile Moulinier-Sorgho, intimement impliquée dans la mise en œuvre de ce partenariat, a réitéré le soutien de son institution pour la réussite de toutes les initiatives entrant dans ce sens.

Sur les 23 milliards CFA prévus pour une dissémination des centres Songhaï sur toute l’étendue du territoire national, le Pnud contribue à hauteur de 1,5 milliards CFA, ce qui fait de lui, un partenaire stratégique de l’Etat béninois.

Plusieurs jeunes invités à la cérémonie ont également témoigné des multiples retombées positives issues de leur passage au centre Songhaï. Ils ont saisi l’occasion de la cérémonie pour exhorter la jeunesse béninoise à bannir de leurs mentalités le fonctionnariat et à faire du secteur agricole, la principale alternative dans leur quête d’emploi.

En écho à ce plaidoyer, le chef de l’Etat a rendu un hommage appuyé au frère Nzanmujo qui, selon lui, est un visionnaire atypique du développement de l’Afrique.

La vocation du centre Songhai qui fait de l’agriculture le pôle majeur de création de richesses, de promotion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de lutte contre le chômage, hisse le frère Nzanmujo au titre de grande figure du continent en matière de projet agricole.

Le président Boni Yayi n’a pas manqué de remercier la représentante du Pnud pour le soutien de son institution qui apporte une plus grande visibilité à l’expérience Songhaï au-delà des frontières nationales.

En recevant sa distinction au titre de grand officier de l’ordre national du Bénin, l’heureux récipiendaire a exprimé toute sa reconnaissance à l’endroit de l’Etat béninois et au président Boni Yayi pour cette marque d’honneur qui va au-delà de sa personne.

Il a promis œuvrer davantage à la consolidation de sa coopération avec l’Etat pour réussir ensemble le combat contre le chômage au Bénin.

LAURENT GBAGBO: La CPI maintient l’ex-président ivoirien derrière les barreaux

COTE D’IVOIRE: L’Abbé Pango et Mgr Coty, auteurs de l’hymne national «L’Abidjanaise», faits “Commandeurs”