in

BEAUTY COLOR AFRICA – Le salon de la cosmétique à l’assaut du marché africain

Pour la première fois en Afrique francophone s’est tenu le salon Beauty Color Africa. Un événement dans le domaine de la beauté et des cosmétiques qui s’est déroulé à Abidjan.

 

Pour amateurs et professionnels, une centaine de marques du secteur, internationales et locales, étaient présentes, décidées à conquérir un marché en plein boom. Des montagnes de pots de crème, des centaines de produits capillaires, du maquillage, les allées du salon Beauty Color Africa regorgaient de cosmétiques. Les géants du secteur comme L’Oréal ou Unilever, mais aussi de plus petites marques étaient là. Tous!

Le continent ne cesse d’aiguiser les appétits.

«Le marché de la cosmétique sur le continent africain représente 6,93 milliards USD. C’est un marché qui est très important. Notre volonté, c’est de dire que “Africa is a place to be”», a expliqué l’organisatrice du salon, Marina Marville. 

Avec une croissance d’environ 8,5% ces cinq dernières années, une augmentation de sa classe moyenne et son réseau de distribution, la Côte d’Ivoire fait ainsi figure de nouvel eldorado pour les grandes marques, qui doivent désormais faire face à une forte concurrence, notamment du commerce informel. 

«Lorsque nous, on a fait venir des marques et qu’on se rend compte qu’on est taxés à 44%. Forcément ça met des barrières», a justifié Marina Marville. «Et donc que va faire le consommateur? Je regarde mon porte-monnaie et puis je vais prendre ce qui est abordable et qui n’est pas forcément de la qualité. Donc on veut comme un label de qualité».

Le marché des cosmétiques et de la beauté augmente aujourd’hui de 10% par an en Afrique, contre 4% dans le monde.

DIDI STONE – Fille de Koffi Olomide, plébiscitée «Africaine la plus stylée de la diaspora»!

ROKIA TRAORE: La Diva malienne engagée pour la cause des migrants (VIDÉO)