in ,

BALKISSA MAÏGA: Portrait de la carrière de la belle actrice malienne en Italie

La belle actrice a récemment souffert d’un lâche acte raciste à domicile, de viles mains qui lui ont fait trouver devant sur le tapis de sa porte, des bananes épluchées. Elle est notamment membre du “Collectif N”, une réalité cinématographique fondée en Italie par des afro-descendants qui œuvrent à contrecarrer l’imagination collective liée à la représentation de la diversité. Mais qui est Balkissa Maïga? Voici un brossage de son parcours pour faire connaître son histoire.

Née à Niamey, capitale du Niger, Balkissa Maïga se transfère après dans son pays d’origine, le Mali, pendant ses études secondaires, et elle décroche son doctorat en Littérature française à l’Université FLASH de Bamako.

C’est sur les bancs du lycée qu’elle apprend les premiers rudiments du théâtre avec le professeur Fofana, pour approfondir ensuite sa formation au Centre Culturel Français de Bamako, sous la direction d’Eric Lascade, Lawrence Rogero et Marie-Catherine Conti.

Entre-temps, Balkissa Maïga commence à travailler dans la publicité, sur ORTM TV, la télévision nationale du Mali, où elle joue également dans une série de sketchs comiques, et fait ses premières expériences cinématographiques en travaillant sur une série de courts métrages pour le Festival de Bamako, ainsi que dans le film “La fille du quartier”, de Ousmane Touré, produit par Cora Films.

Au théâtre, sous la direction de Momo Ekissi, Balkissa Maïga participe avec “Antigone” et “La danse du rossignol”, aux éditions 2006 et 2007 du Festival de Lausanne en Suisse, en 2008 avec “Nathan le sage” sur scène à Bamako, et “Lettres d’Alger”, sous la direction de Baki Boumaza.

Peu avant de s’installer en Italie, en 2009, elle était sur scène au PANAF (Festival Panafricain) d’Alger, avec deux spectacles: “Janjon et autres chansons populaires du Mali” et “A l’école du Caméléon”.

En 2011, Balkissa Maïga participe à l’atelier de danse-théâtre “Diversamente insieme” de Giorgio Rossi et elle est co-star dans le film “Les Filles de Mami Wata” de Giuseppe Carrisi. Plus tard, elle joue de petits rôles dans une série de films, dont “ACAB” de Stefano Sollima Official Page et “Razza bastarda” de Alessandro Gassman. Et c’est toujours avec ce dernier qu’elle débute au théâtre en 2014 en tant que co-star dans le drame “7 minuti” de Stefano Massini, en tournée pendant deux saisons avec la production du Teatro Stabile dell’Umbria. Avec la même production, elle est en tournée en 2016/17 dans la comédie “L’ora di ricevimento”, toujours de Stefano Massini, réalisé par Michele Placido.

En 2017, Balkissa Maïga est co-vedette de la pellicule “7 Minuti – Il Film”, réalisé par Michele Placido – Official, qui a remporté le Prix Spécial au Festival Nastri d’Argento de Taormina, et elle a pris part à “Lasciami per Sempre” de Simona Izzo, et à deux productions étrangères: “Tutto quello che non sai di me” de Rolando Colla, Suisse, et “1991” de Riccardo Trogi, Canada.

Amin Nour

(La vignetta del giorno) Santanchè “santa anche” accusando di… prostituzione?

ÉTRANGERS EN ITALIE (6) – Titre de séjour B): Où déposer la demande et quels sont les coûts?