in

AYSAT: La nouvelle révélation musicale

AYSAT, de son vrai nom Aïssata NIANG, ressemble à l’idée que l’on se fait d’une artiste de talent au cœur tendre. Son look décomplexé occulterait presque son talent … avant qu’elle ne commence à chanter! Une révélation musicale depuis ce nouvel album intitulé “Comme il  faut” que vous pouvez déjà découvrir en interview avec Africa Nouvelles.

Binta Sagna Lilla Flicka: Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours? 

Aysat:  J’ai un parcours hyper atypique! Après avoir fait le buzz sur la toile avec mon premier single auto produit, j’ai très rapidement été approchée par les maisons de disques et signé un premier contrat en Major. Après une première expérience infructueuse, j’ai mis ma plume à disposition de nombreux artistes avant de signer une seconde fois en major. Un désaccord avec l’équipe artistique quant à la direction de mon album m’a poussé à demander pour la seconde fois la rupture de mon contrat récemment. Aujourd’hui, aussi particulier que cela puisse paraître, en plus d’écrire pour tout plein d’artistes, je suis co-productrice de mon album et n’ai jamais été aussi épanouie artistiquement! 

B.S:  Quel a été le déclencheur qui t’as donné envie de faire de la musique? On te connait pour tenir un blog Beauté, Lifestyle

A: Je suis chanteuse avant d’être blogueuse, même si aujourd’hui, ces deux activités prennent autant de place l’une que l’autre dans ma vie ! Ceci dit, il n’y a jamais eu d’élément déclencheur. J’ai toujours su que je serai chanteuse… C’est comme ça 

B.S: Comment pourrais-tu définir ta musique?

A:  Je fais de la Chanson Urbaine!

B.S: Tu te définis comme une artiste africaine ou une artiste globe trotteur: où trouves-tu tes influences?

A:  Pour tout vous dire, je ne fais aucune différence entre l’artiste et la femme. Je n’ai pas trouvé la réponse à cette question en tant qu’individu alors en tant qu’artiste, cette question alimente constamment  mon propos, mes lyrics. Ce qui est sûr, c’est que l’Afrique est ma principale source d’inspiration. Autant musicalement que dans tous les autres domaines. Mes origines constituent ma plus grande richesse.

B.S: Quel est ton rapport avec le public?

A:  Je suis hyper proche de mon public, et lui s’implique complètement dans la conception de mes chansons. C’est mon public qui a choisi le refrain de la chanson éponyme de l’album: “Comme il faut”

B.S: Est-ce qu’il y a un lieu où tu rêverais de te produire?

A:  Je rêve de me produire au Sénégal 

B.S: Quelle est la question que tu aimerais bien que je te pose?

A:  Elle a déjà été posée 

B.S: La question que tu n’aimerais pas que je te pose?

A:  Elle n’a pas été posée 

(L’album est disponible en libre écoute via ce lien https://www.hauteculture.com/mixtape/15078/comme-il-faut

Le footballeur John Obi Mikel choisi comme porte-drapeau (controversé) du Nigeria à Rio 2016

Au Liverpool, Mamadou Sacko sanctionné par l’entraineur Klopp pour ses retards!