in

Ariana Miyamoto: la première métisse Miss Japon rêve de “lancer une révolution”

Ariana Miyamoto a été élue miss Japon 2015. Pour la première fois de l’histoire, une métisse noire de 21 ans remportait la prestigieuse élection nipponne. De quoi déclencher immédiatement une nuée d’insultes sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes osant qualifier la jeune femme de “demi-Japonaise”. 

Étiquetée “hafu” ou “haafu” parce qu’elle est à moitié noire, Ariana Miyamoto est aujourd’hui bien décidée à faire une force de cette différence et cherche à s’en servir pour abolir le racisme des Japonais. Elle a défendu sa couronne et sa couleur de peau, lors du concours de Miss Univers 2015 et rêve de vaincre les préjugés raciaux de son pays.

«Je suis pugnace. Je m’attendais aux critiques, et je mentirais si je disais qu’elles ne blessent pas du tout. Mais elles n’ont fait que renforcer ma motivation», a justement confié Ariana, née d’un père afro-américain et d’une mère japonaise«Mon but était d’attirer l’attention sur la discrimination raciale. En tant que première miss Japon noire, je dispose maintenant d’un tremplin pour faire passer mon message. Il est toujours difficile d’être le premier, et, à cet égard, ce qu’a fait Naomi Campbell était incroyable»

Déterminée, Ariana veut «lancer une révolution» comme Naomi avant elle, premier mannequin noir et superstar depuis Joséphine Baker: «Je sais bien que je ne vais pas changer les choses en un jour, mais dans un siècle ou deux, il restera très peu de Japonais purs. Il faut commencer à changer notre façon de penser», a revendiqué la jeune femme stigmatisée depuis sa plus tendre enfance. Victime de sa peau caramel et de son 1m73, elle a subi les railleries de ses camarades de classe avant de se heurter aux préjugés des adultes.

Forte de ses convictions, la sublime métisse veut moderniser l’image du Japon et promouvoir une image plus cool du pays qui abritera les prochains Jeux olympiques courant 2020. Ariana a déjà bouleversé les codes. À l’instar de Rola, un modèle d’ascendance bangladaise, japonaise et russe, et de Becky, chanteuse pop et animatrice TV de père britannique, deux métisses désormais célèbres au Japon. La révolution est en marche!

Pape François: «Je rêve d’une Europe où la migration n’est pas un crime»

Savez-vous qui est l’Africain le plus riche du monde?