in

Appréciez le chanteur sénégalais Jack D, astre prometteur de la musique casamançaise

Jack D est un jeune artiste sénégalais qui ambitionne de faire bouger les choses. Décidé de se frayer son chemin, il a initié un nouveau concept pour aller à la conquête des mélomanes d’ici et d’ailleurs.

Après de nombreuses années de recherche cet adepte de la World Music veut surtout mettre en valeur la riche culture Sénégalaise. Il a théorisé une nouvelle conception qui vise à booster considérablement cette musique et langue venue du Sud du Sénégal en la combinant avec une musique moderne.

Jaques Diabone alias JACK D qui a vu le jour à Tambacounda et originaire de la Casamance est un jeune artiste Sénégalais ayant pour ambition de promouvoir plusieurs sonorités du Sénégal et de montrer à l’œil extérieur que les artistes Sénégalais sont bel et bien multiculturels. Cet attachement à son ethnie se justifie par son souci de partager avec le monde entier les riches potentialités culturelles et surtout musicales que l’on y trouve.

Cet artiste qui ne se fixe pas de limites dans son envie de réussir son pari a déjà un vécu dans le domaine musical. Il a participé au jeu concours XEEX SIBIRU initié par la star planétaire Youssou Ndour et son frère Bouba Ndour en 2010-2011, avec la participation de L’ONG “Malaria No More”. Il a su parfaitement tirer son épingle du jeu en étant nominé au finish parmi les 10 candidats retenus après une rude sélection de plus de 1000 candidats, à travers tout le Sénégal: Ce qui lui à permis d’être nominé Ambassadeurs de la lutte contre le paludisme zone de Tambacounda / Kédougou, pour l’année année 2010-2011 au Sénégal durant cette période, tout en ayant organisé une grande conférence de sensibilisation dans sa localité.

Jack D qui a plusieurs cordes à son arc a aussi été animateur dans une radio de la place durant trois ans. Occasion mise à profit pour mieux peaufiner sa culture musicale et se familiariser un peu plus avec la musique venue des iles. Après de nombreuses années de recherche il a décidé de franchir le Rubicon. Se voulant professionne,l il a tout laissé tomber pour se consacrer à la musique sa passion de tous les instants. Conscient que la musique diola peut apporter beaucoup de lauriers au pays, il a voulu s’engouffrer dans la brèche.

Jack D avoue que seuls les Touré Kunda se sont abreuvés abondamment à cette source. Pour remédier à cela il va user de sa langue maternelle du Sud de la Casamance pour aller à la conquête du monde dans un premier temps, tout en étant conscient du fait qu’il est né aussi dans une Région comme Tambacounda riche en brassage culturel ou il est possible de faire beaucoup de choses, sachant qu’on y trouve plusieurs ethnies tels que les Bassaris, les Bambaras, …etc.

Il a fini d’enregistrer un titre pour poser les premiers jalons de cette vaste campagne. Ce morceau qui s’intitule «Kayi Noli» (Je pense à toi) narre l’histoire d’amour quasi impossible entre une fille rencontrée durant les vacances mais qui, par la suite, voyage laissant derrière elle un amoureux transi et meurtri par cette brusque séparation. Le vidéo-clip de cette chanson à été présenté à la presse et aux mélomanes au niveau du Sénégal et passe actuellement sur toutes les chaines de Télévision.

Notre jeune chanteur qui veut délibérément ramer à contre courant justifie son choix par son désir de proposer autre chose au grand public. Il aimerait faire partie de cette vague de jeunesse montante qui ambitionne de continuer dignement la relève de cette musique venue du Sud. Il est convaincu qu’il est bien possible de bercer le monde entier avec ces belles sonorités de la verte Casamance, car considérant qu’une musique multiculturelle est le bon choix pour promouvoir sa culture de nos jours. Un pari audacieux qui est parfaitement dans les cordes de Jack D qui croit fermement à ses capacités à relever ce titanesque défi.

L’attaquant algérien Islam Slimani aurait décidé de quitter le Sporting Club de Lisbonne

Koffi Olomide sort une chanson en hommage à Papa Wemba