in

ANGOLA: Le style musical Kuduro ne va pas disparaître

Le kuduro dure car dur à mourir!

S’exprimant sur les voix qui évoquent l’hypothèse de la disparition de kuduro du fait que certains exécutants de ce style l’abandonne, Andrito Tumba a déclaré que ce genre musical dépasse les frontières nationales, en gagnant un espace dans le music-hall international.

alt

Le kuduro a déjà conquis son espace dans le pays comme à l’extérieur, s’affirmant comme une marque purement angolaise“, a  souligné Andrito Tumba selon lui, les musiciens qui se dédiaient auparavant au kuduro, en optant actuellement pour d’autres styles, ont la liberté de faire leur choix, cependant, le kuduro continuera vivant malgré le mépris et la discrimination que souffrent les kuduristes.

Il a affirmé qu’il croyait au changement d’attitude de la part de gens qui méprisent le kuduro et ses pratiquants, ajoutant que tôt ou tard, ils comprendront qu’il s’agit d’une découverte angolaise, qui, à la ressemblance d’autres découvertes et inventions, mérite la protection et la fierté nationale.

Le style a explosé notamment en été 2011 avec le super hit “Danza kuduro“, lancé par le chanteur portoricain Don Omar, qui a fait danser sur toutes plages du monde entier. Et selon Andrito, “une fête sans kuduro est une fête morte, car c’est style très rythmé est apprécié par tous les âges“.

NIGERIA: Le massacre de 26 étudiants à Mubi toujours inexpliqué

AFRIQUE DU NORD: Un TGV maghrébin en projet