in , ,

CHÔMAGE – Amortisseurs sociaux auxquels a droit qui perd son emploi: 1) NASPI (Nouvelle Assurance Sociale Pour L’Emploi)

NASPI (Nouvelle Assurance Sociale Pour l’Emploi), DIS-COLL (Indemnité de chômage pour les travailleurs “co.co.co”), “Reddito di cittadinanza” (Revenu de citoyen), “Reddito di emergenza” (Revenu d’urgence), indemnités: toutes les prestations destinées à qui ne travaille pas.

L’épidémie de Coronavirus a aggravé de manière significative, le nombre croissant de chômeurs. En effet, l’interdiction de licenciement pour raisons économiques ne peut être appliquée en cas de fermeture de l’entreprise, ni compenser la perte d’emploi, y compris l’emploi saisonnier.
Mais la loi italienne prévoit divers instruments pour protéger le revenu de ceux qui se retrouvent sans emploi: mais à quoi a droit un chômeur?

Tout d’abord, il faut faire la distinction entre qui est au chômage parce qu’il vient de perdre son emploi et qui est au chômage depuis longtemps ou qui n’a jamais travaillé. En outre, les prestations sont différentes pour ceux qui ont perdu un emploi subalterne, par rapport à ceux qui ont cessé leur travail parasubordonné ou ceux qui ont fermé leur propre entreprise. Mais procédons dans l’ordre.

QUI Y A DROIT

Tout employé venant d’être licencié pourrait avoir droit aux allocations de chômage du NASPI (Nouvelle Assurance Sociale Pour l’Emploi).

On a droit au NASPI, notamment si on:

– est au chômage parce qu’on a perdu son emploi involontairement, donc si:

  • le contrat à durée déterminée est résilié;
  • on a été licenciée, même pour un motif valable;
  • on a démissionné pour un motif valable ou pendant la période de congé de maternité;
  • on a signé une résolution consensuelle avec son employeur dans des cas spécifiques (suite à une conciliation après le licenciement ou par transfert vers un autre site de la même entreprise à plus de 50 km de sa propre résidence ou en moyenne à plus de 80 mn avec les transports publics);

– on a travaillé pendant au moins 30 jours dans l’année;

– on a cotisé pendant au moins 13 semaines au cours des 4 dernières années.

MONTANTS

Si on remplit ces conditions, on peut obtenir l’allocation de chômage NASPI, qui s’élève normalement à 75% du revenu mensuel moyen des 4 dernières années, avec un plafond d’un peu plus de 1.300 euros par mois.

DUREE

On a droit au NASPI pour une période maximale égale à la moitié des semaines de cotisation des 4 dernières années, moins les semaines qui ont déjà donné lieu à des indemnités de chômage.

EXEMPLE: Si on a travaillé de façon continue au cours des 4 dernières années et on n’a jamais reçu d’allocation de chômage, on a droit à une prestation maximale de 24 mois.

RAPPEL: Le montant de la prestation diminue de 3% à partir du 4ème mois de réception.

ATTENTION: En outre, si on trouve un nouvel emploi, on peut être licencié ou déchu de ses droits, selon la durée de l’emploi et du salaire ou du revenu.

DECLARATION DE DISPONIBILITE IMMEDIATE

Pour avoir droit à l’indemnité, on doit signer:

– avoir signé la DID (“Dichiarazione di Immediata Disponibilità”: Déclaration de Disponibilité immédiate au travail);

– signer le contrat de service, un programme particulier préparé par les opérateurs du CPI (Centre pour l’Emploi);

– mener les activités de politique active de l’emploi prévues:

  • cours de formation;
  • convocations au CPI;
  • activités de recherche active d’emploi;
  • réunions d’orientation.

ATTENTION: Le non exercice de ces activités, risque d’entrainer des réductions de l’allocation ou même sa perte définitive.

QUI N’Y A PAS DROIT

N’ont pas droit au NASPI, les fonctionnaire avec un contrat à durée indéterminée. Si on est un travailleur agricole et qu’on remplit certaines conditions, on peut avoir droit à l’allocation de chômage agricole.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

“SANATORIA” – 32.000 demandes de régularisation déposées en Italie: boom des travailleurs domestiques

“SANATORIA” – Recevez, grâce à l’Application ‘Migreat’, les réponses immédiates à vos doutes sur votre demande de régularisation en Italie