in

ALMIGHTY: Adieu au rappeur ivoirien, “Dieu du Swing”!

The Almight Bless Almighty! 

Ange Maxime Bahoua à l’état civil, le rappeur Almighty ou le “Dieu du Swing”, Chef de fil du Ministère Authentik, s’est couché dans la nuit du 24 novembre à minuit, à Abidjan, au Chu de Treichville. 

alt

Ange Maxime Bahoua à l’état civil, le rappeur Almighty ou le “Dieu du Swing”, Chef de fil du Ministère Authentik, s’est couché dans la nuit du 24 novembre à minuit, à Abidjan, au Chu de Treichville. Après l’organisation du FI2H, son premier festival qui a réunit du 7 au 9 novembre à la Terrasse, à Adjamé, sa famille artistique, Almighty avait pris un coup de fatigue et a souffert d’un paludisme qui a eu raison de lui, ont confié des proches à lui.

«J’ai appris la nouvelle à mon réveil. En tant que frère de Mighty, c’est un gros coup. Nous étions ensemble il n’y a pas longtemps à Adjamé où il a lancé son premier Festival dénommé Festival international du Hip Hop. C’est l’un de nos mentors. C’est compliqué pour le mouvement», a confié l’animateur et promoteur du Hip Hop, Ozone (Bamba).

De façon spéciale, Fréquence 2, à travers Ozone, le manager de la rappeuse Dosky, a décidé de rendre un hommage à l’artiste disparu, Almighty. Avec FI2H, une plate-forme qu’il a dédiée au Hip Hop, Almighty voulait chaque année «permettre aux nouveaux artistes de s’exprimer véritablement».

Par ce festival, le rappeur d’Adjamé venait sonner le réveil du mouvement Hip Hop en Côte d’Ivoire et marquer, comme l’avait soutenu son alter-ego Stezo, «le retour de la construction et la maturité du Hip- Hop». Dans les années 1990, Stezo de la Flotte Impériale et Almighy du Ministère Authentik étaient les têtes fortes d’un mouvement qu’ils ont contribué à hisser vers l’avant. Le manque d’événements en vue de maintenir le flambeau et le manque d’union entre les rappeurs à l’époque avait causé la chute du mouvement. Aujourd’hui, tous se donnent la main à travers Rap Enjaillement de Nash, Rap Academy de Steezo sur RTI2, Ghetto Style et Hip-Hop Live, etc.

«Toutes ces manifestions contribuent à l’évolution du Hip-Hop dans notre pays. En le faisant, c’est de prouver aux gens que le Hip-Hop n’est pas mort», avait soutenu Almighty pendant le FI2H. 

Pour la promotion du Hip Hop en Côte d’Ivoire, Stezo et Almighty avaient, selon le premier, «beaucoup de projets ensemble à l’avenir». Avec le décès du chef de file du Ministère Authentik, le rap ivoirien perd un de ses défenseurs. 

VIDEO 

Yes We Can“: https://www.youtube.com/watch?v=-If3MvsFs0M   

“Le Rebel”:  https://www.youtube.com/watch?v=rWSPc3I7YOI

 

 

 

 

BURKINA FASO: Le premier Yacouba Zida veut rouvrir le dossier Sankara et extrader Compaoré

PRÉSIDENTIELLE TUNISIENNE: Essesbi et Marzouki au ballottage – Deux candidats, deux philosophies politiques