in

AFRIQUE – JAPON: TICAD V – Les défis du continent discutés à Yokohama

Jappons au Japon… pour le développement!

La 5ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD V) se tiendra, du 1er au 3 juin 2013, à Yokohama, au Japon. Elle devra réunir l’ensemble des pays africains et leurs partenaires au développement.

altLes Etats africains et leurs partenaires au développement se sont donnés rendez-vous dans la ville nipponne de Yokohama. En effet, du 1er au 3 juin prochain, de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement du continent noir discuteront du développement de l’Afrique. A côté d’eux, des organisations internationales et régionales, des pays partenaires, le secteur privé et des organisations de la société civile.

La TICAD V est placée sous la co-présidence des Premiers ministres japonais, Shinzo Abe et éthiopien, Haïlé Mariam Dessalegn, président en exercice de l’Union africaine (UA). Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon et la présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma y sont attendus.

Yokohama 2013 portera son attention sur plusieurs thématiques. Il s’agira, entre autres, de se pencher sur la question des partenariats public-privé et sur le rôle du secteur privé, de jeter un regard sur les domaines prioritaires que sont les infrastructures, l’agriculture et le développement des ressources humaines.

En outre, les participants devront réfléchir sur les voies et moyens de promouvoir la sécurité humaine, de renforcer l’autonomisation des femmes et des jeunes, consolider la paix et la stabilité en Afrique. Au terme des 72 heures, un appel dit « Déclaration de Yokohama 2013 » et un « Plan d’action de Yokohama 2013-2017 » seront adoptés.

Afin d’aider l’Afrique à assurer son développement, le Japon entend apporter son concours à des actions spécifiques. Son appui contribuera à asseoir une économie solide et durable, une société inclusive et résiliente, la paix et la stabilité.

A cet effet, le Japon va s’engager pour l’accélération de la croissance économique, grâce aux partenariats public-privé et pour le soutien au développement des infrastructures et des ressources humaines.

Il compte apporter également, sa contribution à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et son aide à l’Afrique dans l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015.

Pour la stabilité, le « Pays du soleil levant » soutiendra les efforts de l’Afrique pour la consolidation de la paix. Cela, à travers le développement des ressources humaines, la bonne gouvernance, la contribution aux opérations de maintien de la paix des Nations unies.

Pour mémoire, la TICAD qui se tient tous les 5 ans, est coorganisée par le gouvernement du Japon, la Commission de l’Union africaine, le bureau du Conseiller spécial pour l’Afrique de l’ONU, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la Banque mondiale.

Lancée en 1993, cette initiative du Japon, dont le 20e anniversaire est célébré cette année, vise à promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires sur les défis de l’Afrique. Elle est aujourd’hui, le principal cadre mondial destiné à coordonner l’exécution des programmes de développement du continent noir.

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT: Retour du siège de Tunis à Abidjan

TUNIS: Arrêtées 3 Femen européennes seins nus qui ont fait “scintiller” la ville pour la libération d’Amina”