in

AFRIQUE DU SUD – R.D. CONGO: Construction du Grand Inga – L’Afrique du Sud se positionne en «client de référence»

Une dingue de digue?

Depuis quelque temps, la République Sud-africaine qui connaît une carence en électricité fait des yeux doux aux potentiels énergétiques congolais.


L’Afrique du Sud est prête à se positionner en client de référence. Seulement voilà, elle n’est intéressée que par le grand Inga. Un projet pharaonique dont le coût des travaux envoisine 50 millions USD. En tant que client de référence, l’Afrique du Sud devra, une fois le contrat conclu, financer les travaux le développement rapide de construction de ce grand barrage. En contrepartie, elle pourra être desservie en électricité produite par le barrage.

La décision de trouver un client de référence a été prise après le désistement au mois de février dernier de BHP Billiton, une multinationale minière de l’Autralie, qui avait accepté de financer le projet grand Inga. Ce dernier est un grand projet dont la production estimée dépasse de loin la demande locale.

BHP Billiton avait accepté de financer la construction de ce barrage pour alimenter une usine d’aluminium. Il a décliné l’offre quelque temps après, pour des raisons «évidentes». Selon un expert de la Banque mondiale, il faut nécessairement trouver de revenu pour financer le grand Inga, dans un pays où seulement 50% de l’électricité produite est payée par les clients. Il a ajouté que l’étape d’intermédiaire qui était envisagé avec BHP Billiton est toujours nécessaire.

«Il faut trouver un équilibre entre ce client de référence, ce qui va être exporté, ce qui est destiné à l’activité économique et ce dont on peut disposer pour la demande sociale», a-t-il fait savoir.

En RDC, seulement 9% de la population a accès à l’électricité, contre 30% en Afrique subsaharienne.

Il faut noter qu’en RDC, la desserte en énergie électrique est devenue un calvaire. Pour pallier cette difficulté, certaines personnes recourent aux groupes électrogènes et aux panneaux solaires. Mais là encore, il faut disposer de moyens financiers importants. Or, en RDC le pouvoir d’achat de la population est très faible.

 

SÉNÉGAL: “La Pirogue” : un cauchemardesque rêve d’Europe

FOOTBALL: Le sénégalais Papiss Cissé “Soulier d’or” africain 2012!