in

Afrique du Sud: Mandela Day

Normal 0 14 false false false IT X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:”Tabella normale”; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:””; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:”Calibri”,”sans-serif”; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:”Times New Roman”; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:”Times New Roman”; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

L’ONU a instauré la date du 18 juillet comme “Journée de Mandela”.


Ainsi que l’a prescrit l’Assemblée générale des Nations unies, on célèbrera désormais, le 18 juillet de chaque année, la «Journée internationale de Nelson Mandela» (Mandela Day), en mémoire à la date de naissance (18 juillet 1918) de l’ancien célèbre bagnard de Robben Island.



Déjà, le 11 février dernier, on a sonné les cloches des 20 ans de liberté de Madiba! Le 18 juillet, ce Mandela a soufflé sur sa 92e bougie.


Homme du siècle dernier, Nelson Mandela marque encore, incontestablement, ce 21e siècle de sa personnalité, restant, pour la postérité, une référence pour la jeunesse, et un inégalable sujet de fierté pour les Africains.

Et, même au-delà du Continent noir, «Madiba» fait désormais partie de l’histoire, parce qu’il a fait l’histoire, léguant à l’humanité un époustouflant héritage de démocratie, liberté des peuples, droits humains, et développement.


«Mandela n’est ni un dieu, ni un saint. C’est simplement un homme qui s’est comporté un peu plus sagement, un peu plus fermement, un peu mieux que nous tous», a déclaré Baso Sangqu, ambassadeur d’Afrique du sud à l’ONU.


En proclamant haut et fort hier qu’«être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres», Nelson Mandela a su montrer au monde, aujourd’hui encore, qu’il est resté égal à lui-même, lui qui a toujours réussi à se mettre au-dessus des intrigues politiques.

Il restera, pour la postérité, l’exemple achevé, l’incarnation d’uncertain idéal politique et d’une vision salvatrice de la dignité humaine.


Quel bel hommage que ce «Mandela day»! La communauté internationale montre par là, sans aucun doute, la mesure de la grandeur de cet homme inclassable, en sacrifiant désormais au devoir de mémoire et de reconnaissance qui lui survivra à jamais.


Adolphe N

Aides aux familles : Prêt pour bébé

Les musulmans fêtent l’Eid al-Fitr