in

AFRIQUE DU SUD: L’éolien a le vent en poupe

Le pays mise sur les énergies renouvelables.

Quatre hélices produisant 7 gigawatt-heure d’énergie verte par an. Ce premier parc éolien commercial en Afrique du Sud traduisant les efforts communs des bailleurs de fonds internationaux, des organismes gouvernementaux et du secteur privé, démontre la faisabilité de l’énergie éolienne.

La construction du Parc éolien de Darling, créé en 2008, a connu beaucoup d’obstacles principalement dus au caractère nouveau de l’énergie éolienne à grande échelle en Afrique du Sud et à l’absence de dispositions institutionnels permettant aux producteurs indépendants d’approvisionner le réseau national en énergie.

«Ce que nous pouvons retenir du parc éolien de Darling est qu’il a prouvé que l’énergie éolienne peut être réalisée par le secteur privé», explique André Otto, directeur du projet SAWEP (South Africa Wind Energy Programme).

SAWEP était l’une des nombreuses initiatives ayant contribué à l’adoption par l’Afrique du Sud de l’objectif de production de 10 000 gigawatt-heure d’énergie renouvelable dans son Plan de ressources intégrées, un plan énergétique pour la période 2010 – 2030.

Le gouvernement attend désormais les offres de producteurs d’énergie indépendants pour produire dans un premier temps 1 850 mégawatts d’énergie éolienne au cours des prochaines années.

«La mise en place de Darling a eu un effet catalyseur considérable dans la promotion de l’énergie éolienne en Afrique du Sud, en démontrant que le réseau éolien pouvait être réalisable», déclare Lucas Black de la Commission mondiale sur l’Environnement du Pnud. Ainsi, les turbines éoliennes de Darling qui tournent à une vitesse constante de 32 tours par minute, représentent les premiers pas d’une industrie prête à décoller.

 

 

SÉNÉGAL: Macky Sall appelé à répondre aux attentes des sénégalais

LEGA NORD: Maroni: “Racistes parce que ça paie!”