in

AFRIQUE – CHINE: 10.000 milliards pour booster la coopération Chine-Afrique

Pékin booste la “ma-Chine” africaine!

Au cours des 3 prochaines années, le gouvernement chinois va s’atteler à préserver la paix et à promouvoir le développement en Afrique. L’engagement a été pris hier à Beijing par le chef de l’État chinois, Hu Jintao, à la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAC), devant 7 chefs d’État, deux premiers ministres et du Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon.


En gros, la coopération sera élargie dans les domaines de l’investissement et du financement. La Chine mettra à la disposition des pays africains une ligne de crédit de 20 milliards USD, soit près de 10.000 milliards CFA, destinés à financer en priorité le développement des infrastructures, l’agriculture, l’industrie manufacturière et les Pme.

Il est aussi question d’accroître l’aide en Afrique. Ainsi, le nombre de centres pilotes agricoles va augmenter; un programme de «talents africains» susceptible de former 30.000 personnes dans divers secteurs sera mis en œuvre ; 18.000 bourses seront aussi offertes, la coopération médicale et sanitaire sera renforcée avec un envoi de plus de 1500 médecins. De même que des projets d’adduction d’eau seront mis en œuvre.

S’agissant de l’intégration africaine, un partenariat sera établi en vue de la construction sous régionale. Afin de jeter une base populaire solide, la Chine se propose de lancer plusieurs initiatives telles que «Action pour l’amitié des peuples entre la Chine et l’Afrique».

«Nous gardons toujours à l’esprit le soutien énergique et l’aide généreuse que les pays africains ont accordé jadis dans le développement de notre pays», a dit le chef d’État chinois, soulignant que ce n’est pas l’affaire de l’aumône.

Et d’observer que la Chine étant le plus grand pays en développement du monde et l’Afrique le continent qui regroupe le plus grand nombre des pays en développement, leurs destins ne peuvent qu’être liés.

C’est également ce que pense le président sud africain, Jacob Zuma, selon qui, l’Afrique a déjà beaucoup reçu de la Chine, mais elle a aussi contribué au développement de ce pays en lui fournissant les matières premières. Il demeure convaincu que la Chine poursuit les objectifs différents de ceux des européens.

Même son de cloche chez Thomas Boni Yayi président en exercice de l’Union Africaine. Si l’Afrique a besoin de la Chine pour se développer, la Chine a également besoin de l’Afrique.

De son côté, le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, a souligné qu’il comptait sur les peuples chinois et africains pour que le monde vive dans la paix et la dignité.

 

 

 

CONGO – BRAZZAVILLE: Victoire du parti du président Sassou dès le premier tour des législatives

BURKINA FASO: Extension de la grande mosquée de Dioulassoba