in

ACCAPAREMENT DES TERRES: L’ONG Oxfam appelle la Banque Mondiale à geler temporairement ses investissements agricoles (Vidéo)

A moi ta terre et toi par terre!

Les investissements agricoles de la Banque Mondiale (BM) en Afrique sont en principe destinés à lutter entre autres contre le coût élevé des aliments.Contraste: L’ONG Oxfam voit à ses financements «un accaparement de terres en Afrique, qui ne favorise guerre la baisse des prix des produits agricoles et se traduit souvent à des saisies dans lesquelles les pauvres sont expulsés sans consultation et sans compensations» .Point de vue réfuté par la Banque mondiale.

alt

L’Ong Oxfam, doute des investissements de la Banque mondiale dans le domaine agricole en Afrique. Elle l’a fait savoir au cours d’une petite saynète organisée à Tokyo, à quelques encablures du centre international où vont se dérouler du 12 au 14 octobre, les assemblées générales du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. 

Les militants de cette Organisation non gouvernementale dénoncent ce qu’ils appellent l’«Accaparement des terres», dans le tiers-monde. Ils ont profité de cette rencontre des argentiers de la planète pour les appeler à contrôler les prix des aliments. Habillés en hommes et femmes d’affaires, costumes et ensembles noirs stricts, 7 personnes, les mains pleines de billets de banque, ironisent en jouant aux investisseurs qui achètent des dizaines de milliers d’hectares de terres, manoeuvrant des excavatrices jouets en train de ramasser des fruits et des légumes factices en papier sur une carte de l’Afrique.

«Servez-vous! Il n’y a qu’un million de personnes ici! Ce n’est pas cher! Passe-moi des ananas», criaient les manifestants du groupe Oxfam, à environ un km du centre international où vont se dérouler les assemblées générales du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à partir de ce vendredi.

Du coup, l’Oxfam a appelé la Banque mondiale à geler temporairement ses investissements agricoles qu’elle qualifie d’«accaparement. Alors que les prix alimentaires grimpent, les investisseurs achètent d’énormes surfaces. Ces 10 dernières années une surface équivalent à six fois celle du Japon a été vendue dans les pays en développement. Ces transactions ne sont que des saisies dans lesquelles les pauvres sont expulsés sans consultation et sans compensations».

Le 4 octobre, le directeur général d’Oxfam, Jeremy Hobbs, avait déclaré: «la Banque mondiale est la mieux placée pour éviter que ce phénomène (l’accaparement de terres) ne devienne l’un des plus grands scandales du 21è siècle», souhaitant un signal fort, à l’occasion de son assemblée annuelle à Tokyo, du 12 au 14 octobre.

(Regardez la vidéo “Planète à vendre” – Cliquez sur lien ci-dessous)

http://www.youtube.com/watch?v=BPsdI-vWAMg

GREENPEACE: Présentation de la chanson «Voix de la Forêt» tirée des poèmes d’élèves – Contre la dégradation et la déforestation (Vidéo)

AFRIQUE A FRIC! Foot, fric et frasques!