in

WILFRED KOFFI HUA: Le sprinter ivoirien est double champion d’Afrique des 100 et 200 m

L’Homme de Marrakech! 

Né le 12 octobre 1987, Wilfried Koffi Hua est la sensation du sprint masculin africain de l’année. En effet, le sprinteur ivoirien est le champion d’Afrique en titre du 100 m et du 200 m. Il est nominé dans la catégorie «Sportif africain de l’année» aux Awards 2014 d’Africa Top Sports. 

alt

Depuis les Championnats d’Afrique d’athlétisme de Marrakech,  Wilfried Koffi Hua symbolise la réussite de la collaboration entre la son pays la Côte d’Ivoire et la Chine. Bénéficiant d’une bourse sport-étude qui lui permet de poursuivre ses études en finance à l’Université de Shanghai tout en s’adonnant à l’athlétisme, Wilfried Koffi Hua a écrit son nom en lettre d’or dans le livre de l’Athlétisme africain. Il est, en effet, le double tenant du titre des 100 et 200 mètres. 

Mais avant de devenir à tout jamais l’Homme de Marrakech, Wilfried Koffi  entame sa progression vers le sommet de l’athlétisme continental aux Championnats d’Afrique de Cotonou-2012 (Bénin). Médaillé de Bronze continental du 100 m dans la capitale béninoise, il s’illustre l’année suivante en Russie (Kazan) lors des Universiades d’été avec une nouvelle breloque bronzée toujours au 100 m, améliorant son chrono personnel (10 sec 21). Nullement abattu par son élimination en série durant les Mondiaux de Moscou, l’Ivoirien retrouve en août 2014 les starting-blocks  à Marrakech (Maroc) pour un historique doublé. 

L’histoire se met d’abord en marche sur la distance reine. Avec un chrono de 10 sec 05 il se hisse sur la plus haute marche du podium devant les américains naturalisés nigérians Mark Jelks et Monzavous Edwards. Ce sacre continental est accompagné du record national de la Côte d’Ivoire. En effet, il améliore d’un centime de seconde le chrono établi en 2012 par Ben Youssef Meité.

«Ça prouve qu’en Côte d’Ivoire il y a encore beaucoup de talents. C’est une manière de tendre la main à la jeunesse ivoirienne, à tous ceux qui ont envie de faire comme nous. Il faut juste s’entraîner dur, ce qui permet d’avoir de bons résultats», déclarait-il.

Des déclarations qui vont être, encore, renforcées quelques jours plus tard par une nouvelle médaille d’or sur le 200 m s’offrant en prime le record national de la distance. Il remporte le demi-tour de piste avec un temps de 20’’25 devenant du coup le premier africain après Frankie Fredericks (Tunis 2002) à réussir le doublé 100 et 200 mètres aux Championnats d’Afrique d’athlétisme. 

Double Champion d’Afrique du sprint (100 et 200 mètres) Wilfried Koffi Hua, l’Homme de Marrakech, est nominé dans la catégorie «Sportif africain de l’année» de l’édition 2014 des Awards d’Africa Top Sports.

IMMIGRAZIONE IN ITALIA: Se mi pagano con “buoni lavoro”, vuol dire che sono assunto?

FANTANI TOURE: La grande chanteuse malienne s’est éteinte à Paris à 50 ans