in

Turco : « Maroni ne la raconte pas juste »

Rome, 26 août « Le ministre de l’Intérieur Maroni, sur l’immigration, ne la raconte pas juste : qu’il ait le courage de ses choix” . Ainsi Livia Turco, responsable immigration du Parti démocratique, réplique aux affirmations du titrer des Viminale. Maroni, en intervenant hier au Meeting de Rimini, avait dit que les Centres de permanence pour les clandestins furent introduits par George Napolitano lorsqu’il était ministre de l’Intérieur.

” Maroni sait bien qu’il y a une abissale différence entre les centres voulus par le centre-gauche – le Cpt, centres de permanence temporaire et les actuelles structures des Cie, les centres d’identification et des expulsions” se rappelle de Livia Turco, signataire ensemble à Napolitano du texte unique sur l’immigration. ” ; Avant tout la permanence sur la base de notre loi était limitée à 30 jours et pas à 180, comme est prévus aujourd’hui ; mais surtout, le noeud est lié au mécanisme des expulsions, avec notre loi limitez à des cas exceptionnels, et à l’introduction du délit de clandestinité. La droite a voulu des règles seulement répressives.

En outre, il faut considérer la faillite de la loi Bossi Fini sur le théme crucial des entrées, avec le très mauvais résultat d’avoir obtenu l’augmentation de l’irrégularité au-delà de la réthorique sur la diminution des bateaux”.

 

Marco Iorio

Maroni : ” L’UE ne gère pas de l’immigration et l’asile”

Colf et Badanti : Change la dénonce d’engagement online