in

TRAVAIL SAISONNIER: Feu vert aux confirmations des entrées pluriannuelles

Saison à saisir!

La première demande doit être présentée par la société, à la sortie du décret des flux. Dans les 2 ans qui suivent l’ok , le travailleur peut appeler en Italie, à tout moment, par une simple déclaration, sans attendre de nouveaux quotas. Il s’agit d’une procédure rapide, moins bureaucratique, permettant à la précieuse main d’oeuvre étrangère  d’être où elle sert et au moment opportun.

altDepuis le 3 janvier 2013, les employeurs peuvent confirmer pour 2013 l’embauche du travailleur saisonnier pour laquelle il ont déjà obtenu l’autorisation pluriennale. Et dès cette année, peut le faire également un employeur différent du premier.
Toute la procédure de confirmation de l’embauche se fait en ligne sur le site nullaostalavoro.interno.it, soi-même ou avec l’aide d’associations de catégories.

Il y a en tout 4 formulaires à disposition: un pour chaque type de confirmation:

CSP (1ère année): Formulaire à utiliser par l’employeur originel voulant confirmer une autorisation pluriennale obtenue à travers le Décret des flux 2012.

CSP (2ème année): Formulaire à utiliser par l’employeur originel voulant confirmer une autorisation pluriennale obtenues à travers le Décret des flux 2011 Saison, et ayant embauché le travailleur en 2012 (CSP 1ère année).

Autre employeur (CSP-AD) (1ère année): Formulaire à utiliser par l’employeur différent de celui originel, voulant confirmer une autorisation pluriennale obtenue à travers le Décret des flux 2012.

Autre employeur (CSP-AD) (2ème année): Pour un employeur différent du premier, voulant confirmer une autorisation pluriennale obtenues à travers le Décret des flux 2011 Saison, et ayant embauché le travailleur en 2012 (CSP 1ère année).

La communication parviendra via Internet au consulat italien au pays où vit le travailleur.

REMARQUE: Le travailleur étranger  pourra demander le visa, dès qu’il verra sur le site web domanda.nullaostalavoro.interno.it, dans  son dossier l’écriture: “NULLA OSTA INVIATO ALL’AUTORITÀ CONSOLARE” (Autorisation envoyée au consulat). 

RAPPEL: Pour accéder au site , il faut utiliser le nom de l’usager et le mot de passe (password) déjà utilisés par l’employeur pour la communication.

CONSEIL: Il est de toute façon conseillé de faire parvenir également au travailleur saisonnier étranger une copie de l’autorisation (nulla osta) délivrée par le “Sportello Unico per l’Immigrazione” (Guichet Unique pour l’Immigration).

Une fois obtenu le visa d’entrée, le travailleurs saisonnier pourra entrer en Italie, signer le contrat et demander le permis de séjour de travail salarié. Pour pouvoir enfin se mettre au boulot. 

COTE D’IVOIRE: Un pétrolier français porté disparu aurait été détourné au large du pays

R.D. CONGO: Halte à la spoliation!