in

SOCIAL CARD: Les Postes italiennes n’acceptent pas les demandes des immigrés

Les écartés de la carte!

Plainte du syndicat Inca CIGL: “Il ne s’agit pas seulement de désinformation, le logiciel des Postes italiennes exige encore la nationalité italienne. Un retard inacceptable”.

altC’est comme s’il ne s’était rien passé. La loi Financière 2014 a étendu la “social card” (carte sociale) aux citoyens non-UE (extracommunaitaires) possesseurs de permis CE longue durée (la soi-disant “carte de séjour”), mais les Postes italiennes n’acceptent pas leurs demandes.

Il y a plus d’un mois, Stranieriinitalia.it avait signalé que le site de la Poste (qui recueille les demandes et délivre la carte) et de l’INPS (qui paie la somme en question) n’étaient pas mis à jour.

Sur Posteitaliane.it, il y a encore la condition de la nationalité italienne, Inps.it a inclus les immigrés parmi ceux qui peuvent présenter la demande, mais entre-temps, les opérateurs du centre de contact INPS insistent  encore: «Qui fait la demande doit etre italien“.

Le pire est que les immigrés qui essaient de demander la “social card” n’y arrivent pas.

“Il y a beaucoup de gens qui remplissent la demande auprès de nos guichets. Mais quand ils vont la présenter à la poste, on leur répond que ce n’est pas possible et on les renvoie”, dénonce Claudio Piccinini, coordonnateur des Bureaux Immigration du patront Inca CGIL.

 

 Stamattina su Posteitaliane.it c’è ancora il requisito della cittadinanza italiana, Inps.it ha inserito gli immigrati tra coloro che possono presentare la domanda, ma intanto gli operatori del suo contact center dell’Inps ancora insistono: “Chi fa la domanda deve essere italiano”.

Apparemment, ce n’est pas seulement un problème de désinformation, mais aussi de non mise à jour du logiciel. “Si tu te présentes là-bas avec le texte de la loi, et tu démontres qu’un immigré peut présenter la demande, les employés de la Poste ne réussissent pas à l’insérer dans le système informatique: les indications acceptées  dans la case de la nationalité sont uniquement I, IT ou ITA”, explique l’Inca CGIL.

«C’est inacceptable, L’INPS et la Poste ne peut pas, par désinformation ou pour un problème informatique, refuser un droit prévu par la loi. ça traine parce les bénéficiaires sont étrangers? C’est de la discrimination“, martèle Piccinini, qui n’hésite pas à dire: «Les demandes des immigrés doivent être acceptées et l’allocation garantie, à partir de Janvier 2014“.

GEORGES WEAH: L’ex-footballeur veut toujours devenir président du Libéria

CAMEROUN: Le président Paul Biya libère ses prisonniers de luxe