in

SILVIO BERLUSCONI: «Je ne serai pas candidat!»

«Confiance en Monti. J’espère qu’il fera de grandes réformes».

Aux prochaines élections politiques, Silvio Berlusconi ne sera pas candidat Premier et se limitera à un rôle de «père fondateur» dans le PDL (Peuple de la Liberté).

 

C’est ce qu’a déclaré l’ancien premier ministre itallien, dans une interview au journal britannique “Financial Times”, la toute première depuis sa démission en septembre 2011.

«Je suis encore jeune, mais maintenant je me suis mis à coté, même dans le parti», a-t-il dit, confirmant sa préférence comme futur candidat du centre-droite à l’actuel secrétaire du PDL, Angelino Alfano, qu’il a défini son «héritier», précisant toutefois que son parti  «fera des primaires pour choisir le candidat premier ministre».

Berlusconi a prétendu plus tard le mérite d’avoir laissé  «avec un sens des responsabilités»  Palazzo Chigi pour ne pas exposer l’Italie  «à de dévastantes campagnes médiatiques» comme celles qu’il a lui-meme subi de la part  «de la presse italienne et étrangère», qui accusait son gouvernement et lui d’etre la  cause du “spread” élevé et de la chute des bourses.

L’ancien Premier ministre a également réaffirmé sonferme soutien à l’Exécutif Monti, «comme démontré jusqu’à présent. L’espoir est que ce gouvernement, soutenu, pour la première fois, par tout le Parlement dans son ensemble, aura l’occasion de proposer des grandes réformes structurelles, à commencer par l’architecture institutionnelle, sans laquelle nous ne pouvons pas penser à avoir un pays moderne et vraiment libre et démocratique».

Enfin, Silvio Berlusconi s’est déclaré «serein» pour les procès en cours où il est accusé: du cas Mills à celui de la jeune pucelle marocaine Ruby.

 

 

 

 

ÉGYPTE: 10,000 manifestants assiègent Place Tahrir! 5 morts!

CAN 2012: Classement des buteurs (A l’issue des poules)