in

SIKH: Ouverture du plus grand temple d’Europe, en Padanie(!)

3.000 personnes à Pessina Cremonese pour l’inauguration, au milieu de danses et pétales de rose.

Le maire: ”Les Sikhs sont de grands travailleurs, aucun problème avec la population. Nous n’avons fait qu’appliquer la Constitution”. 

Quel grand jour de fête fut-il pour les Sikhs de toute l’Italie! Il y avait plus de 3.000 personnes à l’inauguration du plus grand temple sikh d’Europe, construit à Pessina Cremonese, dans la Padanie(!) 

Tout a été organisée selon la tradition, avec le livre saint porté en procession jusqu’à l’intérieur du temple, dévancé par des jeunes qui agitaient des rubans colorés et des hélicoptères qui ont largué des pétales d’une fleur sur la foule en liesse, vêtus avec les classiques habits colorés du Punjab. 

A l’inauguration du centre de prières était présent le maire de Pessina Cremonese, Dalida Malaggi, qui a expliqué l’importance du temple sikh: «Dans notre ville, il y a une très nombreuse communauté indienne; beaucoup travaillent dans le secteur de l’élevage et jouent un rôle important. ça fait des années que nous cherchions une structure à l’utiliser comme lieu de prières“. 

Dans le temple, sont également organisées des initiatives culturelles et d’échanges pour faire connaitre la communauté sikhe. 

Le maire a assuré que, de la part des citadins de Pessina, “il n’y a eu aucune polémique” concernant l’ouverture du plus grand temple d’Europe. “Il y a eu quelque controverse politique au Conseil provincial. Nous avons simplement appliqué la Constitution” sur le droit à la liberté de religion. 

Dans la zone, la communauté sikh est en effet consistente: il y a environ 800 personnes qui travaillent entre Cremona et Mantova. 

Le temple a la structure classique indienne, mais les 5 coupoles dorées, mancantes le jour de l’inauguration, devaient “arriver à peine les fonds trouvés” avaient fait savoir les organisateurs du temple. 

M. I.

M. I.

FRAUDE DE L’IMMIGRATION: Ils utilisaient les fonds de l’urgence immigration pour leurs propres restaurants

HISSENE HABRE: L’ex président tchadien écarte l’un de ses avocats