in

SENEGAL: Single «100 COUPABLES» – Des rappeurs disent non à l’impunité (Vidéo)

Coupables… et incapables?

Ce single a été produit à la mémoire des victimes des bavures policières au Sénégal entre 2006 et 2012. Simon (Bisbiclan), Drygun (Yatfu), Beydi (Bideew bu Bess, (Djiby (Dabrains), Thiat (Keur gui), Keyti, Books (Sen Kumpë) ont mis leurs talents au service des droits humains pour accompagner la campagne contre l’impunité d’Amnesty International

altLe single «100 coupables» a été lancé, la semaine dernière, par des rappeurs parmi lesquels Simon Kouka. Cette chanson est un hymne au respect des droits de l’Homme.

Simon Kouka et son label «99 records» viennent de rendre public un single dénommé «100 coupables» qui a nécessité un travail d’une journée. Il a été reproduit en 1.000 exemplaires.

D’ailleurs, ce tube fut chanté en partenariat avec Bakhaw, Thiat, Dragon, Keyti, Beydi et Djiby Daddy. Selon Simon, ces rappeurs ont été choisis sur la base de leur engagement pour la justice.

« Le clip va passer dans une télévision privée et sur Internet. Il ne faut pas que nous oublions ces martyrs. C’est juste pour apporter notre pierre à l’édifice. Nous allons jouer notre rôle. Nous ferons une tournée pour dire : « Plus jamais ça ». Nous dénonçons ce genre de pratiques. Le policier Fodé Ndiaye ne devrait pas être tué dans ces conditions. Des jeunes de Colobane, sur la base d’accusations, ont subi des traitements inhumains et dégradants en prison », a affirmé le rappeur, qui a participé au lancement de la campagne contre l’impunité, initiée par Amnesty international/Section Sénégal

Le musicien met à nu: «On nous a rapporté des cris de détresse entendus du fond des cellules effectués par détenus. Il y a des familles qui n’ont pas d’avocats et nous sommes leur porte-voix. Nous ne voulons plus d’un Sénégal comme ça», raisonne-t-il.

Pour Rokhayatou Gassama du Collectif des victimes électorales, cette initiative est à saluer: «Je félicite ces artistes qui ont un pouvoir d’éducation et de sensibilisation. Nos populations sont sensibles à ce qui se passe dans ce pays ; refuser d’être victime est un acte à saluer. Cette œuvre artistique est humaine. Ce travail des artistes est très important vu le combat qu’ils ont mené pour le respect de la Constitution, mais aussi, pour que le suffrage des Sénégalais ne soit pas volé. Ce travail de veille doit continuer», a-t-elle confié.

Les collectes qui sortiront de cette vente du single serviront à aider les familles des victimes, précise Amnesty international / Section Sénégal.

(Vidéo du single “100 coupables”)

http://www.youtube.com/watch?v=Wfm1Mb4JAIw&feature=player_embedded

 

 

LIBYE: Attentat à la bombe contre l’ambassade de France à Tripoli

AFRIQUE DU SUD: La villa de Julius Malema mise aux enchères