in

SÉNÉGAL: La Bible traduite en sérère «noon»

“Noon”! C’est vrai?

La communauté des sérères «Noon» de Thiès peut désormais lire la Bible dans sa langue maternelle. Le Livre saint a été traduit entièrement dans cette langue pour une meilleure compréhension des enseignements du Christ.

 

La cérémonie de dédicace de cette oeuvre a eu lieu samedi dernier en présence l’Abbé Joseph Ngor Mbaye, représentant l’administrateur apostolique du Diocèse de Thiès. C’est en présence d’un nombreux public composé de fidèles et d’artistes qui ont donné de la couleur à la cérémonie que ce livre a été dédicacé et rendu disponible aux lecteurs.

Une rencontre rehaussée d’ailleurs par le ministre des forces armées Augustin Tine qui s’est dit très honoré de cet important travail de linguistes qui ont mis autant d’années pour produire une telle brochure qui explique la vie de Jésus et le début de l’église.

Selon l’Abbé Augustin Thiaw, vicaire à la paroisse Sainte Anne de Thiès, le livre entièrement écrit en langue sérère Noon pour traduire la bible a été réalisé avec la collaboration des deux églises catholique et protestante, grâce au soutien financier du partenaire Gordon William des USA.

Ce nouveau testament, fruit d’un travail de longue haleine, est bien salué par l’Abbé Joseph Ngor Mbaye, représentant l’administrateur apostolique du Diocèse de Thiès.

«Cet instrument qui vient de voir le jour, va permettre à la communauté sérère Noon de lire, dans sa langue maternelle, la parole de Dieu et de mieux la comprendre dans la pratique de tous les jours». C’est d’ailleurs dans cette dynamique que Cheikh Ngom, secrétaire exécutif de l’alliance biblique du Sénégal, a invité les uns et les autres à s’approprier ce nouveau Testament pour mieux comprendre la parole de Dieu. «Lisez-le et faites-le lire pour ne pas être des lecteurs occasionnels», a-t-il lancé au fidèles chrétiens de la communauté des sérères Noon.

Le Ministre des forces armées Benoit Sambou s’en est réjoui : c’est «une étape importante et évolutive de l’ethnie sérère Noon à laquelle j’appartiens et qui réconforte beaucoup dans cette quête quotidienne de ressourcement dans nos coutumes et traditions».

ANGOLA: Le pays à la vice-présidence de l’Assemblée générale de l’ONU

ANGOLA: La nomination des nouveaux coordinateurs des régions écclésiastiques de l’Eglise Tocoiste