in

SENEGAL: ISNET – 15 délégations de pays de la Ummah Islamique en conclave à Dakar

Religion, innovation et alimentation

Dakar abrite, du 10 au 15 juillet, la rencontre des membres du Réseau Inter-Islamique des Sciences Spatiales et de la Technologie (ISNET) qui regroupe les représentants de 15 pays de la Ummah Islamique.


La rencontre est organisée en collaboration avec le Centre de Suivi Ecologique (CSE) et portera sur les applications des technologies spatiales pour le suivi de la sécurité alimentaire.

Pour Ahmad Bilal, président du Réseau inter-islamique des sciences spatiales et de la technologie, il s’agit, au cours de cet atelier de 6 jours, de procéder à des échanges d’expérience sur les sciences spatiales appliquées au suivi de la sécurité alimentaire.

Selon le président de l’ISNET, plusieurs présentations seront faites sur le comportement des récoltes, le suivi de la végétation et des cultures, l’estimation des rendements, entre autres. Il s’agit en réalité de montrer comment les technologies spatiales peuvent contribuer à la sécurité alimentaire. Que ce soit dans un autre cadre, comme celui de la pêche, la technologie spatiale permet de détecter et de suivre les bancs de poissons.
Toutes ces considérations sociétales conduiront, selon Ahmed Bilal, l’esprit humain à développer des capacités qui permettront de prendre en charge les questions de sécurité alimentaire.

Le représentant du ministre de l’Ecologie et de la Protection de la nature, Ismaela Diop, pour sa part, a précisé que le thème de l’atelier est une préoccupation de l’ensemble des pays, notamment ceux de l’Afrique.
Il a salué l’originalité de l’approche basée sur les technologies spatiales qui sont sous-utilisées en Afrique, d’où, l’intérêt des dirigeants du réseau à développer la coopération entre les membres des 15 pays, dont le Sénégal.

L’ISNET a été fondé en 1987 par 9 Etats membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI). Le Sénégal, qui a obtenu son adhésion en 2009, a porté le nombre des membres à 14 pays.

Le Dr Aziz Touré, Dg du Centre de suivi écologique (Cse), a salué le partenariat au sein du réseau islamique sur les technologies spatiales.
«Nous allons échanger les expériences en matière d’application en utilisant les technologies spatiales pour un meilleur suivi de la sécurité alimentaire dans notre pays», avance-t-il.

EGYPTE: Le président Morsi accepte la dernière décision de la haute cour constitutionnelle

“SALUTE” : Film sur les poings gantés brandis au ciel, aux J.O. de Mexico 68