in

SENEGAL: Dialogue interconfessionnel – Cheikh Mouhamed Tidiane Sall suggère la création d’un grand Conseil religieux

Pour un Islam unifié!

Président du Collège Université Islamique et fils de Cheikh Abass Sall, Cheikh Mouhamed Ahmed Tidiane Sall, propose la création d’un Conseil suprême de la Tidianyâ qui regroupera les différentes familles tidianes sous une seule entité. Celle-ci sera suivie du Conseil supérieur islamique qui regroupera toutes les confréries et associations. L’objectif est d’arriver à un grand Conseil religieux qui regroupera toutes les confessions en faveur de l’unité, de la concorde nationale et de la solidarité sociale.

altSerigne Cheikh Mouhamed Ahmed Tidiane Sall, président du collège université islamique, fils de Cheikh Abass Sall, a émis l’idée de la création d’un Conseil suprême de la Tidianyâ qui regroupera les différentes familles tidianes sous une seule entité. Celle-ci sera suivie du Conseil supérieur islamique qui regroupera toutes les confréries et associations.

L’objectif est, selon lui, d’arriver à un grand Conseil religieux qui regroupera toutes les confessions en faveur de l’unité, de la concorde nationale et de la solidarité sociale. Il intervenait à l’occasion de la clôture de la “ziarra” de Cheikh Abass Sall à Nguick, dans la région de Louga. Cheikh Mouhamed Ahmed Tidiane Sall est revenu sur l’historique de la “ziarra” initiée par C. Abass Sall depuis 1960.

Depuis son rappel à Dieu, évoque-t-il, c’est son fils et khalife Mouhamed Mansour qui est en train de perpétuer cette tradition. Nguick est considérée comme une terre sainte où repose un grand érudit du nom d’El Hadji Amadou Wade qui se trouve être l’oncle de Cheikh Abass qui était lui aussi un grand saint très connu de tout le Sénégal avec des milliers de fidèles. Il a résidé à Louga jusqu’à sa disparition.

Nguick a accueilli, sous l’ère d’E. Amadou Wade, de grands érudits comme El Hadji Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba qui ont séjourné auprès d’E. A. Wade qui se trouve être l’oncle de Cheikh Abass Sall qui, selon C. M. A. Tidiane Sall, était interprète du Coran avec une érudition exceptionnelle.

«Il a été le premier à effectuer le pèlerinage à la Mecque dans la région du Ndiambour. À son retour, il avait même proscrit l’usage du tabac dans son environnement. Il a vécu de 1820 à 1890», souligne le guide religieux. Il parait qu’à sa rencontre avec Maodo à Saint Louis, il en avait profité pour lui confier qu’il avait pris le “wird” de la tidjanîa. C’est ainsi qu’il lui demanda la permission de pouvoir le remplacer en cas de besoin pour exercer le “tafsîr al Quran” à Saint-Louis.

Compte tenu de cette dimension d’Amadou Wade, son petit fils Cheikh Abass Sall, lorsqu’il a accédé au khalifat, a demandé à tous ses disciples de consacrer pendant trois jours pour aller célébrer le saint homme à travers des récitals de Coran, les zikrs rituels…

Selon C. M. Tidiane, Cheikh Abass, son père, leur avait confié que la première personne à effectuer la ziarra a eu comme récompense les bénédictions de Dieu égales au nombre de pas qu’il effectué pour venir.

Depuis lors, les disciples se retrouvent chaque année dans ce haut lieu de culte.

FOOTBALL: Record des buts – La FIFA ne reconnait ni le record de Chitalu, ni celui de Messi

MAROC: Mourad Bourik – La plus belle voix arabe