in

SENEGAL: Des milliers de pèlerins déjà à Touba, pour le Magal

A chaque fois, un grand témoignage de foi!

Déjà à 48 heures de la 118ème édition du Magal de Touba (Centre), de longues files de pèlerins se forment déjà sur plusieurs dizaines de mètres, ceinturant la grande mosquée de la ville pour les besoins du traditionnel recueillement auprès du mausolée du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927).

altPar milliers, hommes et femmes débarquent à bord de véhicules, trains, charrettes et d’autres moyens de transport pour rallier le carré sacré abritant les mausolées des principaux khalifes de la confrérie.

Ici, tout beigne dans le Magal. L’ambiance et le rythme de l’événement sont vécus pleinement par les disciples, qui avancent à pas de tortue sous le son des “khassaids” (poèmes de Cheikh Ahmadou Bamba) diffusés en boucle par des haut-parleurs placés par endroits.

Les mausolées de Serigne Fallou, de Serigne Saliou, de Serigne Abdou Khadre et de Serigne Mourtalla Mbacké sont aussi des points de convergence de milliers pèlerins.

A l’extérieur, les rares véhicules autorisés à accéder aux alentours de la mosquée ont de la peine à avancer tant l’affluence grandit d’heure en heure. Ainsi, toutes les voies d’accès à la grande mosquée donnent l’image d’une fourmilière avec le chassé-croisé incessant de ceux qui viennent d’arriver et de ceux qui partent de la mosquée, passage obligé des pèlerins.

Le Magal commémore le départ en exil au Gabon (1895-1902) de Cheikh Ahmadou Bamba, l’une des plus grandes figures de l’islam au Sénégal. Il était contraint à l’exil par l’administration coloniale française.

REFUGIES NORD-AFRICAINS: Aux 18000, “sursis” d’accueil prolongé jusqu’à février 2013

CENTRAFRIQUE: Le président Bozizé dos au mur