in

SENEGAL AIRLINES: Dispositions en cours pour sauver la compagnie aérienne

Nous savions que nous avions des avions… efficaces!

Toutes les dispositions sont en train d’être prises pour la relance de la compagnie Sénégal Airlines, a annoncé le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Oumar Guèye, qui animait à Dakar une conférence de presse sur le Plan Stratégique de Développement du Tourisme.

altLe gouvernement est en train de travailler à la relance de la compagnie parce que c’est notre compagnie nationale, nous ne pouvons pas ne pas faire décoller Sénégal Airlines“, a soutenu le ministre, entouré des directeurs des différents structures de la plateforme aéroportuaire de Dakar, qui a toutefois précisé que la compagnie sénégalaise rencontrait des difficultés aujourd’hui du fait “de la précipitation dans la conception et la mise en place de Sénégal Airlines avec de grands Airbus qui ne sont pas adaptés au trafic sous-régional dévolu à la compagnie. Ainsi, ces avions volent le plus souvent à moitié vide. Avec le temps, l’entreprise a traversé beaucoup de difficultés avec des dettes contractées auprès d’entreprises de la plateforme aéroportuaire, notamment les Aéroports du Sénégal (ADS). Des dispositions sont en train d’être prises pour aider cette compagnie à sortir de la situation où elle se trouve et faire en sorte que toutes entités de la plateforme à qui Sénégal Airlines doit de l’argent puissent aussi retrouver une meilleure santé financière“.

Dans son propos liminaire, le ministre de tutelle a expliqué que dans le domaine des transports aériens, le Sénégal ambitionnait de devenir le premier hub aérien de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest avec un trafic passant de 2 millions à 5 millions de voyageurs à l’horizon 2023.

Le Plan Stratégique de Développement du Tourisme sera articulé autour du développement des infrastructures, la finalisation et l’exploitation de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass en 2015, la remise à niveau des principaux aéroports secondaires, la baisse des taxes et redevances aéroportuaires et le développement d’une compagnie aérienne nationale forte.

COTE D’IVOIRE: MASA (Marché des Arts du Spectacle Africain) – C’est reparti!

PHARELL WILLIAMS: We are happy from Cotonou!