in

SCOLARITE EN ITALIE: 60 enfants à la crèche, un seul est italien!

Que ton “non”… “soixantifié”?

Ça s’est passé à Padova: à la crèche publique “Quadrifoglio”, dans le quartier multiethnique Arcella. Sur une soixantaine d’enfants, un seul est de père et mère italiens; tous les autres sont des enfants d’immigrés. 

alt

La mère italienne, Mme Eleonora Baccaro, n’était pas d’accord et, dans une lettre adressée au maire (le léghiste Massimo Bitonci de la Lega Nord) et aux journaux locaux, elle déclare qu’elle est “très inquiète“, pointant du doigt “un très mauvais choix éducatif et didactique”

Avec un rapport de l’effectif ainsi disproportionné“, dit-elle, “on ne peut même pas parler d’intégration. Ou devrait-on parler uniquement d’intégration à l’envers les enfants, c’est-à-dire celle des enfants italiens dans le super grand des étrangers...”

Le racisme et l’intolérance n’ont rien à y voir” tient-elle à soulignant, posant “un problème de culture et d’éducation. Avec autant d’enfants de cultures différentes de la nôtre et ayant une autre religion, pendant l’année scolaire, sera-t-il possible d’organiser un théâtre de Noël inspiré par à notre foi catholique?“.

Les maitresses aussi se disent préoccupées par la disproportion et le peu de moyens à disposition pour relever ce défi.

C’est évident que nous, maitresses, faisons tout pour mettre tous les enfants à l’aise et assurer à tous une éducation optimale mais, dans ce contexte, notre bonne volonté et organisationnelle ne suffisent pas», a dit la coordinatrice Gabriella Balbo, concluant: «Le fait d’être une école publique et non municipale, nous pénalise probablement. Comment cela se fait-il qu’on ne nous ait pas fourni des facilitateurs culturels et des médiateurs linguistiques, qu’au contraire, il nous faut absolument?

HAMADY NDIAYE: Le basketteur sénégalais enrôlé par les Nets de Brooklyn, en NBA!

EBOLA: Le conseil de sécurité de l’ONU adopte une résolution historique