in

R.D. CONGO: Korongo Airlines – un nouvel opérateur dans le ciel congolais

Go on Korongo!

Korongo Airlines inaugure ses vols, ce 16 avril.

La nouvelle compagnie aérienne congolaise, Korongo Airlines est constituée avec un capital social de 11,5 millions USD, dont l’actionnariat est composé de:

■ Sn Brussels (40,4%);

■ le groupe industriel belge George Forrest International (39,6%);

■ et un groupe d’investisseurs congolais (20%).

Après d’intenses négociations, l’Etat congolais a finalement accédé à la demande de Korongo Airlines. Cette annonce est le résultat tangible de la visite à Kinshasa du ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, dans le but de débloquer le dossier Korongo Airlines, en bute à des entraves administratives depuis près de deux ans.

Depuis juin 2011, les avions peints aux couleurs de la compagnie étaient prêts au décollage à Bruxelles, le hangar de maintenance de Lubumbashi, fin prêt et le personnel navigant était recruté et formé, mais Kinshasa refusait d’accorder les autorisations nécessaires pour que Korongo commence ses vols.

Pour la première phase d’activités, Korongo Airlines, qui compte 200 employés dont 97% de Congolais, va connecter Lubumbashi à Kinshasa 8 fois par semaine et la ville de Lubumbashi à Johannesburg 2 fois par semaine. La compagnie volera aussi vers d’autres villes congolaises comme Bukavu, Kisangani et Mbuji Maji, assurant d’autres liaisons aériennes dans la sous-région, notamment vers Luanda (Angola), Kigali (Rwanda) et Bujumbura (Burundi).

Indexée par l’Union Européenne (UE), la République démocratique du Congo ne rassure pas quant à la sécurité aérienne; toutes les compagnies aériennes jusque-là en RDC étant encore affichées sur la liste noire de l’UE. Prudente, Korongo a pris le soin de contourner la difficulté.

Dans le cadre de la sécurité du secteur aérien, la compagnie a collaboré avec la Régie des Voies Aériennes (RVA) pour la réhabilitation du balisage sur les pistes de l’aéroport de Lubumbashi où, pour l’heure, elle met sur pied un service de maintenance des avions, Outre à ouvrir ce service aux autres compagnies aériennes desservant l’espace aérien congolais, Korongo participe aussi à l’organisation des formations des pompiers dans différents aéroports du pays.

La construction à l’aéroport international de Lubumbashi d’un hangar certifié par les normes européennes a été dictée notamment, rassure-t-il, par le souci de garantir la sécurité et la fiabilité de ses aéronefs.

Brussels Airlines, qui fait partie du groupe aéronautique Lufthansa et traîne une longue expérience en Afrique centrale, se chargera de la maintenance des aéronefs affrétés par la compagnie.

Les trois avions (un Boeing 737-300 et deux British Aerospace 146) ont été tous immatriculés en Belgique. Pas de doute possible donc sur leur fiabilité aux normes européennes, a indiqué Christophe Allard, directeur général, pour qui  Korongo est la «première» compagnie aérienne congolaise certifiée dans la nouvelle loi de l’aviation congolaise du 31 décembre 2010. Notre base de maintenance à Lubumbashi, certifié par les normes européennes est la première dans toute l’Afrique centrale. Nous apportons une nouvelle vision du transport aérien en RDC. Une nouvelle manière de voyager, un service de qualité irréprochable conforme aux standards internationaux les plus pointus».

 

 

CÔTE D’IVOIRE: Des abidjanais furieux après une série d’articles de «Frat-Mat» sur le “Probo Koala”

CÔTE D’IVOIRE: On dit… quoi là sur le “Koala”?