in

NIGERIA: Attentats de Noël revendiqués par Boko Haram

Le mouvement fondamentaliste islamiste a endeuillé les célébrations chrétiennes.

La fête de Noël a été endeuillée au Nigeria par plusieurs attentats contre des églises dans le nord-est du pays. Attentats qui ont fait au moins 34 morts dont 3 policiers et 1 kamikaze tués dans l’une de ces attaques à Damataru. La secte Boko Haram qui prône la création d’Etat islamique dans le nord du Nigeria a revendiqué toutes ces attaques.

L’attentat le plus meurtrier, qui a fait 30 morts, selon le dernier bilan, s’est produit à l’extérieur d’une église catholique, à la fin de la messe de Noël, à Madalla, une banlieue d’Abuja, la capitale fédérale.

C’est aussi une église qui était visée dans la ville de Jos, dans le centre du pays. Un policier qui surveillait le bâtiment a été tué. Un mur de l’église a été détruit.

A Damaturu, dans le nord-est, ce sont des bureaux des services de renseignements de la police nigériane qui ont été la cible d’un kamikaze. Le kamikaze a tenté de pénétrer dans le bâtiment mais il en a été empêché par des gardes vigilants. Sa bombe a explosé devant les portes. Le kamikaze est mort ainsi que trois policiers.

Autre explosion toujours à Damaturu, cette fois sur un rond-point. Aucune information encore sur d’éventuelles victimes.

Toutes ces attaques ont été revendiquées par Boko Haram. Il s’agit d’un groupe qui prône la création d’un Etat islamique dans le nord du Nigeria, avec une stricte application de la charia.

Le nord du pays est à majorité musulmane avec quelques enclaves chrétiennes, alors que le sud est à dominante chrétienne.

 

 

COSTA D’AVORIO: Vincere il trofeo di musica cristiana? “Inch’Allah!”

MALI: Seydou Kéita meilleur sportif de l’année